Formule 1

La F2 a formé Tsunoda à la gestion des pneus en vue de la F1

Il sera moins préparé à d’autres aspects

Recherche

Par Emmanuel Touzot

19 février 2021 - 18:07
La F2 a formé Tsunoda à la gestion (...)

Yuki Tsunoda n’a fait qu’une année en Formule 2, terminée au troisième rang du championnat, avant d’être promu en F1. Le jeune pilote Red Bull et Honda avoue qu’il pensait devoir rempiler une année de plus en catégorie inférieure, avant d’être finalement appelé par AlphaTauri, où il fera ses débuts cette saison.

"Non, pas vraiment ! Pour atteindre la Formule 1, ce qui était mon objectif final en tant que pilote, il ne suffit pas d’obtenir des résultats, il faut aussi avoir de la chance, et c’est quelque chose que l’on ne peut pas contrôler" analyse de manière lucide le Japonais.

"Donc, de mon côté, je savais que je devais toujours donner le meilleur de moi-même à tout moment. C’était à moi de me démarquer et d’impressionner les patrons, qui peuvent transformer votre rêve en réalité."

"Dans chaque série, vous devez être très rapidement dans le rythme, c’est pourquoi je me suis engagé à bien de bonnes choses dès le début de ma carrière. C’était bien de montrer ce que je pouvais réaliser lors de ma première année en F2 et je suis très heureux d’être passé en F1 aussi rapidement."

Il juge avoir appris suffisamment de choses en F2, notamment sur la gestion des pneus, qui sera cruciale cette saison pour lui : "Pour certains aspects, oui, parce que j’ai réussi à découvrir de nombreux circuits, et j’ai aussi beaucoup appris sur la gestion des pneus."

"La F2 vous permet de bien comprendre le travail avec une équipe de course à un tel niveau et je suis enthousiaste à l’idée de poursuivre ce développement avec AlphaTauri. Il y a toujours plus à apprendre, mais la F2 a été une expérience très utile et une bonne préparation avant de débuter l’aventure en F1."

Mais il découvrira tout de même de nouvelles choses : "La vitesse des voitures, bien sûr, est une énorme différence, mais aussi le fait que la saison est beaucoup plus longue. D’un point de vue technique, il y a beaucoup de différences et c’est un grand pas en avant."

"Il y a beaucoup de procédures complexes, que je devrai apprendre le plus vite possible. En plus, l’équipe est beaucoup plus grande et il y a beaucoup plus d’ingénieurs à qui rendre compte."

"De plus, il me faudra aussi rester bien entraîné et fort physiquement et mentalement, afin d’enchaîner 23 courses avec très peu de pauses, et ce sera aussi une grande différence avec la F2."

Il arborera le numéro 22 anciennement attribué à Jenson Button, et il révèle les origines de ce choix : "Mon numéro quand je faisais du karting était le 11, mais en F1, c’est déjà le numéro de Sergio Pérez."

"J’ai donc doublé ce numéro pour en faire le 22, que j’apprécie parce que c’était le numéro de Jenson Button, un pilote que je respecte beaucoup, lorsqu’il a remporté le championnat du monde de Formule 1 en 2009. C’est aussi un numéro qu’a utilisé le pilote japonais Takuma Sato."

Né en 2000, Tsunoda sait qu’il sera le plus jeune, mais ne voit pas ça comme un problème : "Je ne pense pas qu’il faille trop insister sur l’âge, Max Verstappen avait 17 ans lorsqu’il a débuté. Mais c’est un honneur d’être le premier pilote sur la grille à être né en 2000."

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less