Formule 1

La F1 veut des voitures ’plus petites et plus légères’ pour 2026

La feuille de route est lancée par Pat Symonds et Ross Brawn

Recherche

Par Olivier Ferret

2 novembre 2021 - 09:27
La F1 veut des voitures ’plus petites et

Les toutes nouvelles F1 de 2022 n’ont pas encore été lancées, mais la Formule 1 se tourne déjà vers la prochaine génération de voitures qui devraient arriver en 2026.

L’année prochaine, les monoplaces radicalement différentes devraient être légèrement plus lentes mais beaucoup plus faciles à piloter et favorables aux dépassements.

Mais au cours des derniers mois, la F1 a également commencer à planifier activement 2026, lorsque les règles moteur seront modifiées pour être plus vertes, plus simples et moins chères.

Et la prochaine étape, selon le directeur technique de la FIA, Pat Symonds, consiste pour les F1 de 2026 à suivre une prescription similaire. Et l’ennemi de n’importe quelle voiture pour son efficience, c’est le poids.

"Non seulement les moteurs, mais aussi les voitures doivent devenir plus durables. La seule façon de le faire est d’utiliser la formule ’plus petit, plus léger, plus efficace’."

En effet, les F1 de 2022 seront encore plus lourdes : le poids minimum sera de 792 kilos, soit plus de 100 de plus que lorsque les premières F1 hybrides de 2014 sont apparues ! Et 150 de plus que les F1 à moteur V8 qui ont été utilisées jusqu’en 2013.

Ainsi, pour 2026, les voitures seront plus petites et plus légères, avec un empattement plus court et un châssis plus étroit. Et les freins seront plus petits grâce à une plus grande dépendance à l’aérodynamisme et au frein moteur.

"Théoriquement, le frein moteur pourrait tout prendre en charge," ajoute Symonds, "mais il y a encore des moments où le pilote doit freiner sans que la batterie ne soit chargée."

Le directeur sportif de la F1, Ross Brawn, qui exposait hier la direction prise par la F1 de 2022, a rebondi sur les propos de son collègue de la FIA.

"Oui, les F1 actuelles sont énormes. Nous envisageons une nouvelle unité de puissance pour 2026. Et une nouvelle voiture ira avec. Et c’est l’un des principaux objectifs : pouvons-nous gagner du poids ? C’est un défi avec une voiture hybride et avec toutes les initiatives sur la sécurité que nous avons sur les voitures ces jours-ci."

"Pouvons-nous avoir une voiture plus légère – pouvons-nous avoir une voiture plus petite ? Nous croyons que nous le pouvons. Nous pensons qu’en 2026, il y aura une chance réelle d’avoir une voiture bien plus compacte."

En plus d’être lourdes, les F1 mesurent également deux mètres de large et cinq mètres de long, car elles ont été agrandies en 2017 dans le cadre d’un effort visant à rendre les F1 plus rapides et plus agressives. Mais cela a été en défaveur des dépassements.

Cependant, Brawn est optimiste que cela commencera bien à être réglé dès 2022 car les voitures devraient produire moins d’air sale et Pirelli rapporte des retours positifs de son travail de développement sur les pneus de 18 pouces qui devraient mieux résister à un pilotage plus agressif.

"Les équipes sont assez coopératives pour partager ce qu’elles font en termes de développement avec la FIA. La FIA ne voit rien qui doit sonner l’alarme. Mais c’est quand nous verrons les vraies voitures sur la piste que nous pourrons les évaluer."

"Je suis optimiste à la fois concernant les monoplaces et avec les pneus de 18 pouces. Le développement des pneus que Pirelli a fait est maintenant très encourageant. Je suis optimiste quant à l’ensemble du package."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less