Formule 1

La F1 va proposer une alternative aux courses qualificatives

Ross Brawn répond à Toto Wolff sur le refus de Mercedes

Recherche

Par A. Combralier

4 juin 2020 - 18:02
La F1 va proposer une alternative (...)

La FIA et la FOM n’abandonnent pas : malgré le rejet quasi certain des courses qualificatives avec grilles inversées, les instances réfléchissent à des solutions alternatives pour pimenter les deuxièmes Grands Prix qui se tiendront sur le Red Bull Ring et à Silverstone.

Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, a tout d’abord reconnu que le projet des courses qualificatives était dans l’impasse. Il n’a toutefois pas dévoilé les détails des alternatives proposées. On comprend entre les lignes toutefois que les résultats des essais libres pourraient être utilisés dans une direction ou une autre...

« Les courses qualificatives ne se tiendront pas, à moins que nous ayons l’unanimité – et il ne semble pas que nous allons l’avoir lors du vote à venir (Mercedes s’y oppose). »

« Mais nous sommes encore en train de voir ce que nous pouvons faire pour cette deuxième course, pour peut-être lui donner un aspect légèrement différent, afin d’encourager les gens à courir le vendredi ; nous pouvons peut-être ajouter une saveur légèrement différente, encore une fois, en gardant l’intégrité du sport. »

« Nous pouvons peut-être ajouter un peu d’éléments que les fans pourraient trouver intéressants sans pour autant rendre le tout plus gadget. »

« Nous avons une discussion cette semaine avec la FIA. Maintenant que l’idée principale a été rejetée, nous avons une autre proposition et nous devrons la soumettre aux équipes et celles-ci devront se mettre d’accord. »

La FOM aborde-t-elle pourtant avec confiance cette négociation, alors que les courses qualificatives ont été rejetées par Mercedes et Toto Wolff, qui ont argué que la F1 devait rester une « méritocratie » ? Mercedes ne va-t-elle pas encore une fois s’opposer à tout changement ? Et surtout, Ross Brawn est-il prêt à faire des concessions aux champions du monde ?

« J’étais confiant parce que nous sommes dans des circonstances différentes - nous allons avoir deux courses sur la même piste et peut-être même que cela se reproduira plus tard dans l’année. Cela m’a donc semblé être une occasion idéale. C’est nouveau, et j’accepte que lorsque vous faites ces choses, vous devez faire attention à ne pas nuire à l’intégrité de la Formule 1 ; mais pour moi, c’était quand même un argument solide. »

« Je n’ai pas compris l’argument de la méritocratie de Toto Wolff, parce qu’en commençant la course qualificative un samedi avec une grille inversée, selon le déroulement du championnat, vous auriez le gars qui est en tête du championnat à l’arrière, le gars qui est deuxième du championnat à côté de lui et le gars qui est troisième du championnat juste devant lui. »

« Et donc, vous avez un combat énorme au sein des prétendants au titre, avec un défi différent. Le défi n’est pas de... eh bien, peut-être qu’ils peuvent gagner cette course, mais le défi est de se frayer un chemin à travers le peloton. Et mon commentaire à ce sujet était que non seulement nous voulons savoir qui est le pilote le plus rapide, mais nous voulons aussi savoir qui est le meilleur coureur, et pour moi, cela le révélerait assez rapidement. Nous avons peut-être notre avis sur la question, mais nous aurions alors des preuves. »

« Donc s’il y avait eu un caractère aléatoire dans le processus – tirer au sort les positions de départs – j’aurais pu comprendre que les gens voient cela comme un gadget. Il n’y avait pas de hasard dans notre proposition, c’était les meilleurs qui, collectivement, allaient se retrouver en queue de peloton et devaient se battre pour se qualifier, au cours d’un combat à coups de marteau d’une demi-heure, un samedi après-midi. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less