Formule 1

La F1 va examiner comment améliorer la visibilité sous la pluie

Un travail à peine amorcé

Recherche

Par Alexandre C.

2 novembre 2021 - 15:30
La F1 va examiner comment améliorer (...)

Pour des raisons liées à la visibilité mais aussi à la trop faible quantité d’eau dégagée par les pneus maxi-pluie, le Grand Prix de Belgique s’était résumé à une procession farcesque de quelques tours derrière la voiture de sécurité. Il faut dire que la configuration aérodynamique des voitures ne facilite pas la visibilité en piste…

C’est pour cela que Pirelli a proposé un carénage pour les pneus, afin d’augmenter la quantité d’eau dégagée par les voitures sans que celle-ci ne se retrouve sur les autres derrière.

Mais seul, le manufacturier ne peut pas tout faire et il faut que la F1 l’aide. Et avec Pat Symonds, le responsable des monoplaces à la FIA, Ross Brawn y travaille justement. Le règlement aérodynamique 2022 améliorera un peu les choses mais le manager des sports mécaniques pour Liberty Media a conscience qu’il faut aller plus loin.

« Nous allons étudier le spray des nouvelles voitures. Nous pensons que la situation pourrait un peu s’améliorer. »

« Mais c’est certainement quelque chose que nous allons examiner, pour voir comment nous pouvons changer les choses. Les deux grands problèmes des courses sur le mouillé sont la visibilité et l’aquaplaning. L’aquaplaning est un défi pour les pneus, et au-delà d’un certain point, vous ne pouvez pas le résoudre. »

« Mais la visibilité est peut-être quelque chose que nous pouvons améliorer, et elle est maintenant entrée dans notre liste de choses que nous examinons, et nous voyons si nous pouvons avoir une influence et apporter une amélioration. »

Alors comment faire ? Ross Brawn assure qu’un travail a bien été engagé avec la FIA, et les consultations avec les pilotes ont commencé. Pour le moment, tout ceci reste cependant vague.

« En ce qui concerne la pluie, un travail intéressant commence à être fait sur les embruns, les sprays, et la visibilité. Pat Symonds et certains membres de la FIA ont parlé à certains pilotes lors des deux dernières courses de leur expérience à Spa, et de leur expérience générale, en particulier les pilotes qui ont couru avec d’autres voitures. »

« Fernando Alonso était assez intéressant parce qu’il a dit que la capacité à courir sous la pluie est bien meilleure dans une voiture d’endurance que dans une voiture de F1. Et à certains égards, on pourrait penser que c’est un défi, avec un pare-brise et les essuie-glaces et tout le reste, mais il a dit que la façon dont les sprays se détachent de la voiture est différente. »

Nul doute que la FIA va maintenant procéder à de multiples simulations pour examiner la situation…

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less