La F1 s’offre une partie du Las Vegas Strip pour son futur paddock

Une opération à plus de 220 millions d’euros !

Recherche

Par Alexandre C.

6 mai 2022 - 18:41
La F1 s'offre une partie du Las (...)

Pour preuve de sa motivation à s’installer, dans la durée, à Las Vegas, la F1, a-t-on appris, a réalisé une opération immobilière d’envergure : l’achat d’une surface de 15 hectares, sur la partie est du Las Vegas Strip, en plein centre, pour y construire des stands et un paddock permanents.

L’opération-monstre est estimée à près de 240 millions de dollars, a révélé Greg Maffei, le PDG de Liberty Media, dans une conférence devant les investisseurs.

Elle vise à éviter que le paddock soit situé à plus d’un kilomètre du circuit, hors du cœur de la ville, ce qui poserait effectivement problème.

La F1 met donc les moyens pour son Grand Prix à Las Vegas, a confirmé Maffei.

« Liberty Media a conclu un accord pour l’acquisition de 15 hectares à l’est du "Las Vegas Strip" afin de verrouiller et sécuriser le design et la conception du circuit, et pour assurer une bonne et efficace capacité d’accueil dans les tribunes et le paddock, avec des hospitalités et des autres sites prévus pour les formules support. »

« Je m’attends à ce que cette transaction soit conclue au cours du deuxième trimestre. Le prix d’achat s’élève à 240 millions de dollars et sera financé par les liquidités disponibles au niveau du Formula 1 Group. »

Cet investissement de la F1 à Las Vegas risque bien d’être le premier d’une longue série : Maffei a annoncé la couleur devant les investisseurs.

D’autant que l’évènement sera l’occasion de créer de multiples synergies avec Live Nation (co-promoteur de la course), également membre du groupe Liberty Media, et organisateur de concerts et d’événements.

« Nous n’avons pas encore d’autres détails financiers à communiquer sur ce qui sera dépensé sur ce site. »

« Comme nous l’avons déjà indiqué, il s’agira d’une course nocturne sur le Las Vegas Strip et, contrairement à ce qui se passe dans la plupart des circuits la Formule 1 et Liberty Media sont elles-mêmes les promoteurs de la course en partenariat avec les parties prenantes locales. »

« L’aménagement de ce circuit nécessitera une augmentation des dépenses d’investissement et d’exploitation. Il est trop tôt pour vous fournir des chiffres, mais nous avons l’intention de vous informer plus tard dans l’année. »

« La dynamique aux États-Unis se poursuit avec le GP inaugural de Miami ce week-end » poursuit Maffei, confirmant la priorité de la FOM sur les États-Unis.

La F1 promoteur de ses propres GP ?

A l’avenir, la F1 (Liberty Media) pourrait-elle elle-même devenir le promoteur de ses Grands Prix ? Comme avec l’expérience Las Vegas ?

Maffei le sous-entend et menace presque les promoteurs traditionnels : il va falloir hausser son niveau de jeu !

« Nous allons commencer à voir comment nous faisons tout cela [à Las Vegas], en espérant remporter le succès que nous pensons pouvoir obtenir. »

« Je dirais seulement avec prudence ne soyez pas si certain que les circuits qui sont emblématiques sont des lieux où nous ne finirons pas par devenir notre propre promoteur. Je ne rejetterais pas cette opportunité. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos