Formule 1

La F1 pourrait faire ‘beaucoup plus’ pour réduire son empreinte carbone

Vettel et Hamilton sont du même avis

Recherche

Par A. Combralier

7 septembre 2019 - 14:49
La F1 pourrait faire ‘beaucoup plus' (...)

Le mois de juillet 2019 a été le plus chaud depuis le début des relevés climatiques, au XIXe siècle ; les incendies en Amazonie comme un récent rapport de l’ONU sur la dégradation de la biodiversité, ont encore souligné les conséquences néfastes de l’activité humaine pour la planète.

La F1 est couramment accusée d’être un sport polluant par le grand public, bien que les moteurs hybrides, depuis 2014, aient en réalité atteint 50 % d’efficience énergétique.

La question se pose néanmoins : la F1 fait-elle assez pour l’environnement ? Des progrès peuvent-ils être trouvés, notamment sur le plan de la pollution liée à la logistique ?

« C’est un sujet très important » souligne Sebastian Vettel. « La F1 est un sport mondial et devrait en faire plus. Je ne pense pas que juste promouvoir davantage l’efficience de nos moteurs soit suffisant, et de plus, malheureusement, une large partie de la technologie des F1 actuelles ne se transposera pas sur les voitures de série. Donc on ne peut dire qu’elle soit tout à fait nécessaire. »

« Sur la piste, comme en dehors de la piste, la F1 pourrait faire beaucoup plus pour montrer l’exemple, parce que je pense que c’est un sujet très sérieux. »

Lewis Hamilton, qui s’engage à titre personnel contre la consommation de viande, estime de son côté que Liberty Media a permis à la F1 de franchir de claires étapes, dans le but de devenir plus verte et écologiquement plus responsable.

« Je ne connais pas les plans actuels de la F1, mais ils travaillent dans le but de réduire l’empreinte carbone du sport. Mais jusqu’à présent, [les instances dirigeantes] n’ont pas fait grand-chose, surtout du temps où Bernie Ecclestone était en place. Pas grand-chose n’était fait… »

« Donc aujourd’hui, nous en sommes là. Il y a un début de changement. Si vous regardez les V8, les V10, nous utilisons maintenant 33 % de carburant en moins sur une distance de course, donc il y a déjà une étape de franchie. Mais il y a absolument plus à faire. »

« Et il y a aussi la quantité de bouteilles en plastiques… Devant moi, dans la salle de conférence de presse, j’ai trois bouteilles en plastique. Je ne vais pas les ouvrir, mais quelqu’un les boira, et cela produira des déchets. Donc je pense que la quantité de déchets produite en un week-end… on peut faire beaucoup de choses à ce sujet. »

« Donc j’essaie d’encourager Ross Brawn et son équipe à faire quelques changements. Et chez Mercedes, je pousse pour être les leaders en la matière. J’espère que nous verrons quelques changements positifs de notre côté. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less