Formule 1

La F1 pourrait ajouter des bankings à ses circuits à l’avenir

Après le succès de Zandvoort

Recherche

Par Alexandre C.

7 septembre 2021 - 08:12
La F1 pourrait ajouter des bankings (...)

Le Grand Prix des Pays-Bas a été un succès populaire et sportif, car dans une ambiance formidable, la piste de Zandvoort a aussi enthousiasmé les supporters. Le seul point noir du week-end, outre le manque de dépassements en piste, fut cependant budgétaire pour les promoteurs : car avec un huis-clos partiel, le Grand Prix des Pays-Bas, qui ne reçoit aucune aide gouvernementale, a encaissé une perte sèche de 10 millions d’euros.

Après ce Grand Prix, Ross Brawn tire donc son chapeau aux organisateurs pour se joindre au concert de louanges…

« Nous devons féliciter les promoteurs après ce qui a été un fantastique week-end de Grand Prix. Le circuit était bondé et cela a créé une ambiance fabuleuse. Le Grand Prix des Pays-Bas est un événement financé par des fonds privés, ce qui est un projet ambitieux de nos jours, car la majorité de nos courses bénéficient du soutien du gouvernement. Il est très impressionnant qu’un nouvel événement financé par des fonds privés puisse offrir un tel spectacle. »

« Ils ont fait un travail fantastique, c’était un plaisir de travailler avec eux et ils ont produit une piste merveilleuse. Les pilotes l’ont vraiment apprécié - et c’est formidable de l’entendre. »

Le circuit de Zandvoort a plu pour ses virages old-school, plus particulièrement les virages 3 et 14 avec leur banking relevé.

Et cela donne des idées au manager des sports mécaniques pour Liberty Media : à l’avenir la F1 pourrait modifier les circuits pour ajouter de tels dénivelés.

« Lorsque nous avons examiné le site au tout début, il y a quatre ou cinq ans, la nature de la piste était un défi. Je suis sûr que c’est l’ancien directeur de course de la F1, Charlie Whiting, qui a suggéré au départ que nous pourrions peut-être envisager d’introduire un banking. »

« Avec l’équipe que nous avons en Formule 1, nous avons commencé à explorer ces options et nous avons trouvé que l’introduction de sections en pente nous donnerait une caractéristique forte et aussi une ligne droite qui, avec l’utilisation du DRS, augmenterait les possibilités de dépassement dans le virage 1. Ce serait toujours difficile, mais certainement mieux. »

« Nous avons travaillé sur le design, en augmentant l’inclinaison dans plusieurs virages. Cela ajoute une caractéristique que les pilotes aiment et c’est génial pour les fans et les spectateurs, donc c’est quelque chose dont nous sommes très satisfaits. Les architectes du circuit ont fait un excellent travail d’exécution. C’est fantastique que les promoteurs aient eu la confiance et la conviction de le faire. »

« Je suis extrêmement satisfait de la façon dont le circuit a fonctionné et j’espère que cela nous donnera confiance pour poursuivre la philosophie et la culture de la conception de circuits que nous avons développées ces dernières années. »

Autre piste d’évolution aujourd’hui évoquée par Ross Brawn, et qui concerne seulement le circuit de Zandvoort. Pour améliorer les dépassements, il se dit prêt à étendre la zone DRS y compris dans ce fameux virage 14. Un choix censé favoriser le spectacle... mais qui pourrait aussi poser quelques interrogations sécuritaires.

« C’est un circuit étroit où les dépassements sont possibles, comme nous l’avons vu plusieurs fois dimanche dernier. Je suis optimiste et j’espère que l’année prochaine, lorsque nous pourrons étendre la zone d’activation du DRS avant le "banking" du dernier virage et que nous aurons de nouvelles voitures, nous pourrons créer un peu plus d’opportunités de dépassement. »

« Cela dit, il y avait beaucoup de course en piste et j’ai trouvé que c’était une excellente édition. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less