Formule 1

La F1 perd 100 millions de dollars en trois mois malgré la reprise des GP

Droits TV, tickets d’entrée, sponsors, tout est en baisse

Recherche

Par Alexandre C.

5 novembre 2020 - 17:03
La F1 perd 100 millions de dollars (...)

Sans grande surprise, la F1 continue de souffrir financièrement de la situation actuelle. C’est ainsi que le groupe Formula One a annoncé une perte, pour le troisième trimestre 2020, de 104 millions de dollars.

Le retour des courses à un rythme très soutenu (10 Grands Prix lors du 3e trimestre contre 7 l’an dernier) depuis juillet n’a ainsi pu compenser la perte d’autres recettes (globalement en diminution de 36 millions de dollars par rapport à l’an dernier).

Tout d’abord, la F1 a dû faire sans la présence de fans sur les circuits (sauf en Russie ou au Mugello avec un public réduit), ce qui réduit d’autant les recettes.

Ce sont aussi les circuits et les promoteurs qui ont profité de droits d’entrée réduits. De plus, la F1 a précisé que les droits TV avaient été réduits en raison du calendrier aménagé – les droits TV constituent pourtant la principale source de revenus de la F1 : le calendrier révisé a en effet « déclenché l’attribution de droits TV moins élevés, en conformité avec les termes contractuels de certains accords. Cela a aussi mené à des changements ponctuels sur certains droits TV qui ont été renégociés pour cette année. »

Des contrats de sponsoring ont été aussi revus à la baisse, parce qu’en raison de la pandémie, des activités traditionnelles de marketing n’ont pu se tenir sur les circuits.

D’un autre côté, c’est l’effet-ciseau, des dépenses ont été en hausse. La principale a été le paiement aux équipes, en hausse de 32 % sur le trimestre (441 millions de dollars contre 335 l’an dernier).

Des paiements exceptionnels suite aux Accords Concorde (sans doute les "bonus" pour encourager les équipes à signer), dont le montant n’a pas été dévoilé, ont dû également être consentis.

En dépit de ces résultats, Chase Carey, le PDG de la FOM, a estimé que la F1 était « engagée sur le bon chemin » notamment en ayant sauvé les meubles et préparé le long terme avec les Accords Concorde.

Si le calendrier est un « casse-tête » selon lui, il se félicite aussi de bonnes nouvelles : la satisfaction des fans, comme les « résultats solides » des audiences TV malgré la domination de Mercedes F1.

« L’impact financier sur cette année est important, mais gérable » a-t-il conclu.

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less