Formule 1

La F1 ne forcera aucune équipe à rester malgré la signature des Accords Concorde

Carey défend à nouveau le nouveau modèle économique du sport

Recherche

Par Alexandre C.

1er septembre 2020 - 09:33
La F1 ne forcera aucune équipe à (...)

Si les équipes de F1 se sont engagées jusqu’à fin 2025 en signant, sans aucune exception, les nouveaux Accords Concorde, elles disposeront aussi d’une clause de sortie. Inédite, celle-ci leur permettra de quitter le sport à la fin de chaque saison de manière prématurée.

Chase Carey le sait bien, il n’aura donc pas la possibilité de contraindre une équipe à rester en F1 contre son gré.

« En fin de compte, c’est une structure de cinq ans qui est en place, mais nous n’allons pas forcer les équipes à courir si elles ne le souhaitent pas. »

Mais pourquoi diable une équipe voudrait-elle quitter ce nouveau cadre commercial ? Le PDG de Liberty Media pour la F1 ne voit en effet aucune raison à cela : car le nouvel équilibre des Accords Concorde permet à la F1 de devenir plus durable selon lui, en particulier pour les équipes de milieu de grille.

« Je pense qu’ils sont tous enthousiasmés par l’avenir que nous avons devant nous. Nous avons donc une structure qui fournit des lignes directrices, pas seulement avec une nouvelle redistribution des revenus, mais nous avons aussi une structure de gouvernance et les règlements sportifs, techniques et financiers qui vont être à la base du sport et nous permettre de travailler ensemble pour grandir. »

« Il y a certains détails que nous avons vraiment conclus entre nous, en tant que partenaires. Nous avons abordé sujet après sujet ; nous avons estimé que la répartition des revenus était trop déséquilibrée et nous avons donc maintenant une répartition plus équilibrée qui récompense toujours le succès sur la piste. »

« Mais cela donne à chaque équipe la chance d’avoir un modèle économique sain et les ressources nécessaires pour être compétitive sur la piste. Et lorsque vous combinez cela avec le plafonnement des coûts, nous pensons que ces éléments réunis constituent vraiment la base d’une bien meilleure compétition et d’un business bien plus sain. »

Chase Carey a voulu en particulier insister sur les budgets plafonnés, qui ne seront plus que de 135 millions de dollars, hors exception, à moyen terme. Ces budgets plafonnés ne font pas à proprement partie des nouveaux Accords Concorde, mais en complètent la philosophie et la renforcent.

« Nous avions un problème, lorsque des équipes dépensaient plusieurs fois le budget d’une autre équipe ; à un moment donné, ce genre de dépenses crée vraiment un écart de performance, c’est pourquoi vous avez vu que les trois équipes qui ont le plus dépensé ont vraiment trusté le podium, certainement depuis que je suis arrivé, c’est le cas. »

« Nous sommes en train de créer un business model qui va combiner les budgets plafonnés pour avoir des entreprises plus saines, avec la redistribution des revenus, avec les sponsors, avec la croissance de la F1. Et avec toutes ces choses ensemble, nous cherchons à faire en sorte que chaque équipe puisse avoir un modèle sain. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less