La F1 limite drastiquement les défilés aériens pour raisons écologiques

La fin du grand show

Recherche

Par Alexandre C.

20 janvier 2022 - 07:48
La F1 limite drastiquement les (...)

La FOM va resserrer et uniformiser les démonstrations, festivités et autres shows d’avant Grand Prix, en s’attaquant à la liberté de mise en scène des promoteurs.

Sont visés en particulier les défilés aériens d’avant Grand Prix : les promoteurs, selon un mail envoyé par la FOM aux intéressés, n’auront plus le droit de faire voler des chasseurs au-dessus du public. Le Grand Prix d’Italie avait déjà eu recours aux forces armées italiennes (l’Aeronautica Militare), et le Grand Prix du Royaume-Uni à Silverstone aux Red Arrows de la Royal Air Force récemment par exemple.

Mais pour la FOM, l’image renvoyée est contraire au désir de la F1 d’aller vers la neutralité carbone, et l’interdiction « soutiendrait les objectifs de durabilité » du sport selon le mail envoyé.

Les considérations environnementales sont-elles les seules pesant dans cette décision ? Ou bien la F1 ne voudrait-elle plus apparaître comme une opportunité, pour certains pays, de mettre en valeur leur force de frappe militaire ?

On pourrait le penser puisqu’il semblerait que des avions civils et commerciaux pourraient continuer à survoler les circuits, sous quelques conditions. Par exemple un Boeing 787-9 Dreamliner, avec du biocarburant, a déjà survolé le circuit de Bahreïn l’an dernier. Civil et écologique, un tel avion resterait permis. Voilà qui pourrait intéresser Red Bull aussi.

Sous réserve que ce genre de garanties serait apporté, et après toutes précautions prises, le survol du paddock resterait ainsi autorisé. Mais bien plus restreint qu’auparavant.

La dernière heure des grands shows sans limite de dépense ou de pollution a bien sonné. La F1 sera exemplaire, sur, autour et au-dessus de la piste.

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos