La F1 explique sa position contre l’arrivée d’Andretti ou d’une 11e équipe

Ce n’est pas à celui qui gueule le plus fort....

Recherche

Par Franck Drui

24 août 2022 - 23:25
La F1 explique sa position contre (...)

Dans sa prise de parole ce soir, Stefano Domenicali, le PDG de la F1, s’est expliqué sur les réticences actuelles du sport à accueillir une 11e équipe, pourtant très sérieuse, celle de la famille Andretti.

L’Italien estime que la Formule 1 n’a actuellement pas besoin d’une 11e entité, suggérant que l’équipe d’Andretti devra acquérir une équipe existante si elle veut réaliser son plan d’entrer en F1 en 2024.

Michael Andretti et son père Mario, champion du monde de F1, ont présenté de nouveaux plans pour rejoindre la grille avec un moteur Renault, après avoir échoué sur la prise de contrôle de Sauber l’année dernière.

Ils ont également publiquement critiqué les participants existants – dont le directeur de Mercedes F1, Toto Wolff – pour avoir rejeté leurs propositions – qui prévoient d’opérer à partir de bases américaines et européennes (similaires à Haas).

"La F1 n’est pas confrontée à un problème de quantité en ce qui concerne ses équipes. L’approche très vocale et publique d’Andretti pour essayer d’entrer en Formule 1 n’est peut-être pas la bonne voie à suivre."

"Il n’est pas question de céder à une voix plus grosse ou plus forte, il y en aura d’autres – Andretti a été assez vocal sur sa demande, mais il y en a d’autres qui disent les choses d’une manière différente et ne font pas de forcing."

"Mario, je le connais très très bien depuis longtemps - il essaie de présenter son idée d’une manière qu’il pensait être la bonne façon de faire, mais je crois qu’il y a une gouvernance en place, et la décision doit suivre le protocole qui est en place."

"Toto Wolff a une position de directeur d’équipe, une position d’actionnaire à 33% de Mercedes F1, il a la réputation d’avoir remporté huit titres d’affilée donc pour sa crédibilité, il n’y a rien à ajouter. Mario est très vocal, Michael aussi, et j’ai parlé assez souvent avec eux, comme vous pouvez l’imaginer, et nous devons respecter cela. Nous pouvons avoir des avis différents.

"L’évaluation n’est pas seulement avec Andretti, l’évaluation est avec d’autres qui respectent un silence ou essaient d’être plus productifs en respectant le protocole que nous avons mis en place."

"Je crois que plus d’équipes donneront plus de valeur au championnat, mais il y a un protocole qui doit être respecté et tout le monde - y compris Andretti - doit le suivre."

"Aujourd’hui, nous parlons de la nouvelle réglementation 2026 et tous les constructeurs impliqués dans cela, en place ou peut-être de nouveaux, disent que le temps passe très vite - il faut quatre ans pour faire une autre unité de puissance - nous devons être prudents."

"Lorsque nous parlons de Formule 1, nous avons besoin d’une entité ou d’une équipe ou d’un constructeur qui soit vraiment solide, qui soit vraiment fort et qui s’engage pleinement sur une durée incroyablement longue. Aujourd’hui, je ne vois honnêtement pas la nécessité de cette augmentation qui aurait une grande valeur pour le sport de la Formule 1. Je ne vois pas de faiblesse dans le nombre d’équipes en Formule 1."

Les équipes candidates "renforcent la valeur" de la F1

Domenicali espère que ces nouvelles règles contribueront à diversifier les motoristes en F1. Mais que faire en cas de nouvel exode massif suite à une crise mondiale ? Le fait de soutenir une entrée indépendante comme Andretti pourrait aider à protéger la F1 ?

"C’est la même situation que pour les Grands Prix - il y a de loin plus de gens qui veulent une course que de gens qui veulent quitter le calendrier. La Formule 1 aujourd’hui nécessite un niveau incroyable de professionnalisme (sic) et d’investissements - pas seulement pour un an mais pour le long terme."

"Parce qu’il y a beaucoup d’intérêt de la part de beaucoup de constructeurs, mais aussi de beaucoup d’équipes, une équipe qui est en difficulté peut discuter et négocier avec eux s’ils se sentent faibles ou s’ils sentent qu’ils ont pas d’avenir."

"Je pense donc que c’est une autre valeur pour ceux qui sont déjà ici - sachant qu’il y a autour d’eux des fabricants ou d’autres équipes qui veulent venir. C’est un fait qui, à mon avis, renforcera la valeur de la Formule 1."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos