Formule 1

La F1 est engluée pour longtemps dans les polémiques des limites de piste selon Seidl

Le directeur de McLaren F1 est assez fataliste

Recherche

Par Alexandre C.

2 juin 2021 - 18:04
La F1 est engluée pour longtemps (...)

La discussion autour des limites de la piste empoisonne ce début de saison en F1 – et même à Monaco, au niveau de la chicane du port, deux pilotes, Nikita Mazepin et Lando Norris, ont été rappelés à l’ordre sur ce sujet !

La F1 est à la recherche d’une solution miracle pour mettre fin à ce problème. Le remède des graviers est du reste à relativiser puisque bien des circuits sont contre, afin de pouvoir faire rouler aussi des Moto GP.

Si le sujet devrait être moins tendu à Bakou, circuit urbain, nul doute que le Paul Ricard et ses larges bandes colorées feront de nouveau ressurgir la question.

Interrogé sur le sujet, Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, reste assez fataliste : pour lui, aucune solution viable n’est à espérer d’ici la fin d’année au moins !

« En fin de compte, il est clair qu’il n’y a pas de solution à court terme disponible. »

« De notre point de vue, du côté de McLaren, nous devons simplement accepter la situation dans laquelle nous nous trouvons en ce moment en ce qui concerne les différentes pistes avec différentes caractéristiques, avec différents types de virages faits pour différentes catégories. »

« Afin de rouler sur ces circuits en toute sécurité, vous devez faire respecter les limites de la piste, mais je pense que vous devez aussi être réaliste. »

« Vous ne pouvez les faire respecter que dans certaines zones où vous devez réellement faire la police pour des raisons de sécurité ou pour vous assurer que personne ne puisse obtenir un avantage durable. »

Une solution pourrait être de mettre des vibreurs ou des lignes blanches plus claires en bord de piste mais Seidl n’y croit guère... Il appelle ainsi surtout la FIA à la constance.

« L’idée d’utiliser les lignes blanches sur l’ensemble de la piste, comme manière plus simple de contrôler les limites de la piste ne fonctionne pas car nous aurions des millions d’infractions et la plupart d’entre elles n’auraient pas vraiment d’importance, donc je pense que ce n’est pas la voie à suivre. »

« Tant que nous savons avant les séances quelles sont les limites de piste et comment elles sont contrôlées, tant que le contrôle se fait de manière constante - ce qui, de notre point de vue, est le cas - nous sommes d’accord avec cette solution d’un point de vue sportif. »

La seule solution viable proposée par Seidl est de long terme et se destine plutôt aux circuits du futur ou en construction...

« La F1 devrait installer des limites de piste sur tous les circuits à l’avenir. Des limites qui vous donnent une limite physique automatique en termes de perte de performance, dès que vous sortez de la piste. »

« Au final, il faut trouver une solution pragmatique et c’est ce que nous avons mis en place pour l’instant. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less