Formule 1

La F1 encadre le développement des échappements pour soulager les petites équipes

Les motoristes développeront ces pièces, pas les équipes une par une

Recherche

Par A. Combralier

13 juin 2020 - 12:54
La F1 encadre le développement des (...)

Après l’abaissement progressif des budgets plafonnés, le gel des châssis, ou le report du nouveau règlement, la F1 a pris une mesure supplémentaire afin de baisser les dépenses engagées dans le sport.

A partir de 2021 ainsi, le nombre d’échappements utilisés par saison sera limité à 8 (avant octroi de pénalités de cinq places sur la grille), ce qui limitera les coûts associés. Le développement en cours de saison sera lui aussi gelé.

Surtout, les échappements seront considérés désormais comme des pièces relevant des unités de puissance (Article 23.3 du règlement sportif). Ainsi, ils ne devront pas être développés indépendamment par chaque équipe, mais fournis par le motoriste en question.

Cela limitera la course aux armements qui a été menée, ces dernières années, entre les écuries qui cherchaient chacune de leur côté à développer le meilleur système, en dépensant des fortunes pour trouver les meilleurs matériaux ou designs nécessaires.

Honda, Mercedes, Ferrari et Renault auront ainsi (dans leurs départements moteurs) plus d’argent à dépenser, mais d’un autre côté, les équipes indépendantes (Racing Point, Williams, Alfa Romeo...) feront de bonnes économies.

« La modification du règlement pourrait affecter la fiabilité en 2021 » a indiqué une source venant de la FOM.

« Les mêmes voitures doivent être utilisées en 2021 qu’en 2020. Pour l’instant, l’échappement est construit pour rechercher les limites absolues. Il est donc peu probable que toutes les équipes arriveront en 2021 avec seulement huit échappements » conclut cette source, indiquant ainsi que des pénalités pourraient être prises de manière stratégique.

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less