Formule 1

La F1 désamorce par avance les critiques sur sa reprise

Toutes les précautions ont été prises et les leçons de Melbourne tirées

Recherche

Par A. Combralier

2 juin 2020 - 18:26
La F1 désamorce par avance les (...)

Consciente qu’au moindre faux pas sanitaire, les accusations ne manqueront pas d’être légion, la F1 s’est défendue des mesures prises et de son approche en publiant une longue liste de justifications, visant à rassurer comme à se prémunir des critiques à venir.

La F1 commence par rappeler que la reprise de la compétition, officialisée pour début juillet au Red Bull Ring, a été préparée par une longue suite de réunions et de consultations (le GPDA y compris), et qu’elle n’est d’ailleurs pas le seul sport à reprendre (le foot a repris dans plusieurs pays d’Europe).

Pour établir de nouveaux standards de sécurité, montrer l’exemple à l’échelle mondiale, et tout simplement redonner le "moral" aux gens, la F1 estimait indispensable de dresser ce plan ambitieux pour la reprise.

Le fiasco de Melbourne demeurant pourtant dans toutes les têtes, la F1 a visé à répondre à ses critiques. Que fera d’ailleurs le sport si un cas positif est repéré dans un paddock – une situation d’autant plus préoccupante que les paddocks seront fermés, sous la forme de bulles ou de « biosphère » pour reprendre l’expression de Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media - ?

« La F1 a beaucoup appris depuis l’Australie et des procédures et des mesures sont désormais en place pour réduire les risques que toute personne infectée se rende à une course. »

« De nouvelles procédures, telles que les tests préalables, les tests réguliers, le dépistage, les voyages dans des avions séparés, et la distanciation sociale, rendront ce scénario moins probable ; et la F1 est convaincue que ses plans permettront de gérer ce risque. Toutefois, un solide plan de lutte contre une infection est en place, si nécessaire, comme c’est le cas pour de nombreuses autres compétitions sportives de retour. »

« En cas de test positif, la F1 est convaincue que les procédures et la séparation physique des équipes permettront de tracer efficacement les cas contact dans de petits groupes, et que des tests rapides seront effectués pour déterminer le risque d’infection et l’isoler immédiatement. »

Et si une deuxième vague repart dans un État où la F1 avait prévu de se rendre ? Là encore, Liberty Media aurait tout prévu…

« La situation reste évolutive dans le monde entier et la F1 continuera à maintenir le dialogue avec les promoteurs et les autorités. S’il s’avère nécessaire d’adapter le calendrier, la F1 dispose des moyens nécessaires pour le faire, comme la F1 peut compter sur d’autres lieux disposés à accueillir des événements. »

Pour la F1, compte tenu de l’impact économique qu’aurait eu l’annulation de toute la saison, prendre le risque de tenir les Grands Prix était inévitable. « La F1, la FIA et les équipes pensent que s’il est possible de reprendre la course en toute sécurité, il faut le faire. »

Même si les courses se tiendront à huis clos dans un premier temps, la F1 ne perd pas par ailleurs l’espoir d’accueillir du public en tenant compte de l’évolution de la situation dans chaque pays et des consignes gouvernementales.

Les Grands Prix ne seront d’ailleurs pas tout à fait à huis clos puisque 2000 personnes continueront d’être présentes dans le paddock. La barre peut sembler très élevée, elle est en réalité minimale.

Car la F1 a mis en avant les efforts réalisés : il y aura zéro spectateur contre 150 000 habituellement, 0 invité dans le paddock contre 3000, 1200 « personnels essentiels » contre jusqu’à 5000 en temps normal (dont 80 membres par écurie contre 130), 60 représentants des diffuseurs TV contre plus de 250, etc…

Enfin, la F1 a précisé un dernier point : des Grands Prix seront-ils tout de même diffusés en clair ? Une première annonce a été faite à ce sujet : l’un des deux Grands Prix organisés à Silverstone sera accessible gratuitement au Royaume-Uni. Reste à voir le sort qui sera fait aux 4 Grands Prix normalement diffusés en clair sur TF1 en France…

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less