Formule 1

La F1 de Bottas presque totalement détruite, la logistique inquiète Mercedes

Toutes les pièces seront-elles prêtes pour Portimao ?

Recherche

Par Alexandre C.

21 avril 2021 - 21:01
La F1 de Bottas presque totalement (...)

Comme on pouvait le constater rien qu’en regardant les caméras embarquées d’Imola, le crash entre George Russell et Valtteri Bottas était assez brutal.

Andrew Shovlin, ingénieur de course en chef chez Mercedes, a confirmé ce sentiment visuel par des chiffres précis, issus des données de Mercedes. Conséquence de la violence de ce choc : la voiture de Valtteri Bottas est quasiment détruite, ou presque, si bien qu’il sera difficile de trouver des pièces à rééutiliser pour la suite des Grands Prix.

« Même si nous aimons notre voiture, nous aimons encore plus Valtteri et nous sommes heureux qu’il ait pu s’en sortir avec des simples bleus sur le genou. »

« C’était un gros accident, nous avons vu environ 30 G à certains moments de son voyage autour des murs et de la piste. »

« Malheureusement, la voiture ne s’en est pas aussi bien sortie. Il y a pas mal de dégâts. »

« Nous avons réussi à en ramener une bonne partie au Royaume-Uni, nous avons récupéré l’unité de puissance à Brixworth où elle est contrôlée et inspectée avec soin et nous allons passer en revue les pièces que nous pourrons peut-être récupérer et sauver. »

Or cet accident entre George Russell et Valtteri Bottas au Grand Prix à Imola n’en finira pas d’avoir des conséquences. Psychologiques et humaines bien sûr, entre les deux hommes, rivaux pour le baquet Mercedes l’an prochain, et qui ne partiront peut-être pas en vacances de Pâques ensemble. Economiques ensuite : car avec les budgets plafonnés, Mercedes a moins de marge financière que les autres équipes, et toute réparation massive de voiture pourrait amener à réduire, dans les mêmes proportions, le budget aérodynamique. Et enfin, tout simplement, pratiques et logistiques : il faut disposer à temps des pièces de rechange, pour que Valtteri Bottas puisse rouler avec les dernières évolutions.

L’inquiétude logistique est alors vive à Brackley : va-t-on pouvoir amener assez de pièces à Portimao pour le prochain Grand Prix ? Sera-t-il possible de réparer toute la voiture à temps, avec les dernières évolutions ? Shovlin confie que rien n’est tout à fait acquis à cette heure...

« Malheureusement, une bonne partie de la voiture est irréparable et nous sommes en train d’élaborer un plan logistique pour essayer d’acheminer suffisamment de pièces à Portimão, la semaine prochaine, pour être sûrs de pouvoir faire rouler les deux voitures dans les bonnes conditions »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less