Formule 1

La F1 assume sa lenteur pour décider des contours du prochain moteur

Domenicali veut écouter tous les acteurs

Recherche

Par Alexandre C.

13 juin 2021 - 17:05
La F1 assume sa lenteur pour décider (...)

Le V6 hybride actuellement utilisé en F1 est le plus efficient du monde, pour la puissance délivrée (efficience énergétique à hauteur de 50 %).

Pourtant, le grand public ignore à peu près tout de cette réussite scientifique, quand il ne critique pas ces moteurs au bruit trop faible. Quant aux équipes, elles trouvent cette unité de puissance bien trop chère pour les retombées marketing positives apportées.

Ce constat d’échec est partagé par Stefano Domenicali : l’unité de puissance actuelle est un succès technique mais un échec médiatique.

« Ce que nous réalisons aujourd’hui avec notre moteur, aucun autre moteur sur terre ne le réalise. Mais la F1 n’a pas très bien réussi à le faire savoir. »

Pour la prochaine unité de puissance, qui entrera en vigueur d’ici 2025, que faire alors ? Aller vers plus d’électrification ? Poursuivre dans l’hybride ? Le choix cornélien de la F1 est tranché pour Stefano Domenicali : ce sera l’hybride. Mais pourquoi ?

« Bien que tout le monde parle d’électrification, notre dimension hybride a un rôle plus important. Car si vous regardez d’un point de vue différent, qui n’est pas purement sportif, des milliards de voitures dans le monde utilisent aujourd’hui, disons, du carburant normal. »

« Vous ne pouvez pas prétendre transformer le monde à court terme en matière de durabilité sans donner une chance à toutes les voitures qui seront encore utilisées pendant les prochaines décennies. »

« Par conséquent, la réponse que nous donnons au monde avec l’aide des constructeurs est que, si nous pouvons avoir les carburants durables comme une réponse à la durabilité, nous accomplissons une mission incroyable. »

L’électrification totale est encore un mirage pour Stefano Domenicali, en tout cas pour la F1. Et ce choix ne ferait qu’alourdir, avec les batteries, des F1 qui battent déjà des records de kilogrammes au départ...

Pour définir la prochaine unité de puissance, c’est promis, Stefano Domenicali ne décidera pas dans son coin : il associera de près les équipes et les manufacturiers, actuels ou potentiels. D’où aussi une certaine lenteur dans la prise de décision…

« La crédibilité vient du fait que toutes les personnes travaillant dans cette dimension sont présentes dans les discussions. Nous voulons donc donner une vraie réponse aux besoins de toutes les parties prenantes qui font partie de cette entreprise. »

« C’est pourquoi le temps nécessaire pour trouver la bonne solution n’est pas trop court. »

« Nous devons nous assurer que nous pouvons le faire en évaluant tous les différents besoins des parties impliquées dans la discussion. Je peux garantir que nous impliquons tout le monde dans ce sujet afin de trouver la bonne solution pour l’avenir. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less