La F1 Academy ne peut être ’qu’un pont’ vers les catégories mixtes

Ben Sulayem veut que la discipline féminine amène à la F2

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 décembre 2022 - 16:04
La F1 Academy ne peut être 'qu'u

Le lancement de la F1 Academy, une discipline monoplace 100 % féminine parallèle aux W Series, doit permettre aux femmes d’atteindre la F3 et la F2. Mohammed Ben Sulayem, le président de la FIA, confirme qu’il voit ces catégories comme un pont vers les catégories supérieures mixtes.

"L’objectif principal pour moi est de la rendre durable" a déclaré Ben Sulayem. "Une fois que l’on rendra cette série durable, je crois qu’alors plus de femmes viendront, et alors elles seront au milieu de la F3 et de la F2, et ce sera le pont."

"Je ne pense pas que les séries féminines devraient durer très longtemps, elles ne peuvent être qu’une production pour faire le pont vers l’autre niveau. Nous voulons être justes avec les femmes dans le sport."

Ben Sulayem veut travailler avec la F1 pour placer au mieux cette nouvelle discipline dans l’échelle des monoplaces de la FIA. Il souhaite en faire un tremplin vers les championnats FIA qui courent aux côtés de la Formule 1.

"J’ai une très bonne relation avec la F1, en particulier avec Stefano Domenicali, et c’est pour nous l’une des questions les plus importantes. Je suis convaincu qu’il est possible de le gérer, en trouvant le bon plan, et en bénéficiant du soutien approprié."

"Ne pas planifier, c’est planifier l’échec, comme je le dis toujours. Mais où allons-nous avec ça ? Si nous voulons aller vers la F3 et la F2, nous devrons relier ce projet. Ce n’est pas facile, mais c’est à nous de trouver la facilité pour les années à venir."

Trouver des pilotes qui méritent leur place

Selon le président de la FIA, il est important de faire connaître le succès à cette nouvelle discipline. Il souhaite que les objectifs soient clairs et que les moyens soient mis en œuvre pour parvenir à trouver des pilotes talentueuses.

"Ce qui est vraiment important, c’est d’en tirer profit et de s’assurer que nous voyons les chiffres, et de combler ce championnat, c’est très important. Vous pouvez lui donner n’importe quel nom, mais fait-il réellement ce que nous voulons qu’il fasse ?"

Et pour parvenir à remplir son objectif, la F1 Academy doit mettre le mérite en avant, selon Ben Sulayem, et non de simples quotas : "Dans le monde du sport automobile, je ne regarde pas principalement les chiffres qui nous ont été imposés."

"Si nous rendons notre sport attrayant pour les gens, vous aurez plus de gens dans ce sport. Nous ne pouvons pas simplement dire ’nous devons atteindre 30 %’. C’est tellement dégradant si vous vous basez sur un chiffre. Elles doivent être là parce qu’elles sont crédibles."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos