Formule 1

La F1 a simulé 36 tracés à Miami et promet des montagnes de dollars pour les habitants

Opération séduction du grand public et des locaux

Recherche

Par Alexandre C.

18 avril 2021 - 14:07
La F1 a simulé 36 tracés à Miami et (...)

Il a été ainsi confirmé aujourd’hui, juste avant le Grand Prix se tenant à Imola, que la F1 se rendrait bien à Miami l’an prochain, pour le deuxième GP tant attendu aux USA. La course aura donc lieu autour du Hard Rock Stadium, le stade des Dolphins de Miami en NFL, dans un environnement urbain.

Après l’annonce, la FOM a dévoilé de multiples précisions sur la course et sur le tracé.

Une suite logique dans une localité déjà chargée en événements sportifs

Pour répondre aux détracteurs et aux locaux du site, qui voyaient d’un mauvais œil l’arrivée d’un Grand Prix sur leurs terres, il est ainsi suggéré que le GP n’est qu’une addition somme toute minime (le Grand Prix se tient seulement sur 3 jours) à de nombreux autres événements sportifs ayant lieu dans les environs.

La FOM dresse ainsi la liste de tous les événements sportifs accueillis par Miami : le foot américain bien sûr avec les Dolphins... mais la ville héberge aussi une équipe de basket ball, de base-ball (Miami Marlins), une équipe de football (l’Inter Miami, en partie détenue par David Beckham), une équipe de Hockey (les Florida Panthers) : toutes ses équipes jouent toutes les deux semaines dans les environs de Miami. On trouve aussi, précise la FOM, le tennis (le Miami Open), qui a lieu dans le centre de tennis "Hard Rock" tout près du stade des Dolphins. Last but not least, la NASCAR se tient au Homestead-Miami Speedway, tandis que l’IndyCar, par le passé, courait dans la ville.

Autrement dit, le message de la FOM est celui-ci : le Grand Prix ne va pas perturber un écosystème déjà bien fourni !

Opération séduction pour les locaux…

Pour séduire les locaux, la FOM précise aussi que les séances auront lieu certes de jour, mais que les horaires seront « adaptées aux habitudes des besoins des habitants ». La FOM pense notamment aux horaires de sortie d’école le vendredi après-midi, près du circuit.

La F1 précise aussi que le stade aura lieu dans un environnement où la communauté afro-caribéenne est prédominante, ce qui rejoint l’initiative du sport soutenant la diversité et l’inclusion.

La FOM espère dès lors créer 4000 emplois pour la communauté et générer 35 000 réservations d’hôtel, soit un impact positif de 400 millions de $ sur l’économie locale chaque année.

Un tracé travaillé en profondeur mais avec beaucoup de contraintes

Le principe étant validé, la FOM a prêté une grande attention au design de la piste avec le promoteur, Apex Circuit Deisgn.

La FOM précise ainsi l’ampleur des simulations produites :

« En plus des visites sur place, l’équipe a passé plusieurs jours sur Google Earth, jouant avec différentes combinaisons. Ce n’est certainement pas l’œuvre d’une journée. Depuis le début du projet, il y a quatre ans, Apex (le promoteur) et la F1 ont créé un nombre impressionnant de 75 variantes de disposition de tracés sur les différents sites proposés. En se concentrant sur le site actuel, l’équipe a simulé un nombre impressionnant de 36 tracés différents, avant d’aboutir à l’itération actuelle - une piste à 19 virages dont le cœur est le Hard Rock Stadium - et qui aura une vitesse moyenne d’environ 223 km/h ou 138 mph. »

Deux zones de dépassement privilégiées ont été envisagées, avec trois zones DRS. Le souci des dépassements aurait été au centre de l’attention des designers.

Pour autant ceux-ci n’ont pas eu la main libre, puisqu’il a fallu tenir compte des contraintes physiques, comme par exemple à Sotchi autour du Parc Olympique. En effet il fallait respecter les multiples usages du site des Dolphns.

« Il s’agit en fait d’un site assez restreint pour travailler, tant en termes d’infrastructures existantes que sur le plan opérationnel », a déclaré Craig Wilson, responsable des performances des véhicules de la F1.

« Il y a beaucoup d’infrastructures de drainage souterrain dont nous avons dû tenir compte étant donné qu’il s’agit principalement d’un terrain plat qui n’est pas loin du niveau de la mer, et étant donné que les Dolphins développaient une partie du site pour y installer leur nouveau complexe d’entraînement. »

« La section sud-est est celle où se déroule l’Open de tennis de Miami et abrite tous les courts de tennis et l’infrastructure, ainsi qu’un système de gondole au-dessus. La section est constituée d’une combinaison de bretelles d’entrée et de sortie de l’autoroute de Floride (Florida Turnpike) et de quelques arbres historiques, que nous avons dû contourner, ce qui a imposé une lourde restriction dans cette zone. »

« Ensuite, il y a le fait qu’il y a un grand stade et toute son infrastructure en plein milieu du site qui doit fonctionner pendant la saison de la NFL. »

Le tracé, urbain, sera tout de même semi-permanent, et sera utilisé pour d’autres occasions ou événements le reste de l’année. Il sera très rapide, avec beaucoup de portions se passant à fond, et quelques petites ondulations et dénivelés intégrés, notamment dans les virages 13 et 16 (une petite colline).

Le paddock et les stands sevraient être positionnés directement du côté nord du stade, en étant adjacents à la piste.

L’ambiance sera proche de l’Albert Park de Melbourne, promet-on, avec une ambiance de circuit urbain et de fête populaire. La vue devrait être aussi spectaculaire. « Vous pouvez vous promener sur le pont supérieur du stade et voir chaque coin de la piste de course - et c’est assez unique » s’est enthousiasmé, pour conclure, Tom Garfinkel, vice-Président et PDG du Hard Rock Stadium.

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less