Formule 1

La F1 a plusieurs options pour remplacer le Grand Prix d’Australie

Domenicali se dit "confiant" pour les 23 courses

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 juillet 2021 - 11:15
La F1 a plusieurs options pour (...)

Le Grand Prix d’Australie a été annulé alors qu’il était prévu en novembre, car Melbourne n’a pas voulu lancer les installations en vue de l’épreuve. L’Etat de Victoria n’a pas voulu prendre de risques et le pays non plus, alors qu’il est l’un des plus restrictifs pour limiter les reprises épidémiques du Covid-19.

"Tant que nous n’atteignons pas des taux de vaccination significativement plus hauts, nous ne pourrons pas revenir à la normale" a expliqué Martin Pakula, le ministre des sports et événements de l’Etat de Victoria, après l’annulation du Grand Prix d’Australie.

Le Grand Prix d’Australie subit sa deuxième annulation consécutive, mais Melbourne ne voulait pas s’y préparer pour devoir l’annuler ensuite, et ce malgré de belles modifications apportées au tracé de l’Albert Park.

"Nous avons eu une relation de 25, 26 ans avec les gars qui dirigent la Formule 1" a déclaré Andrew Westacott, le directeur du GP d’Australie. "Ils savent que nous organisons des événements de manière professionnelle dans l’État de Victoria et en Australie, et je suis convaincu que nous serons au calendrier en 2022."

La F1 veut conserver son calendrier à 23 courses en dépit des quatre triples courses qui s’enchaîneraient entre la reprise en septembre et la fin de saison. Il va falloir remplacer Melbourne, mais possiblement Suzuka aussi, puisque les 6H de Fuji en WEC viennent d’être annulées. Le GP du Japon pourrait suivre lui aussi, étant prévu à la même époque de l’année.

"Nous avons plusieurs options à étudier pour prendre la place laissée vacante par le GP d’Australie" a déclaré Stefano Domenicali, le PDG de la F1, qui s’estime "confiant. Nous travaillerons sur les détails de ces options dans les prochaines semaines et nous apporterons des précisions lorsque ces discussions seront terminées."

Le Mexique et le Brésil pourraient également être menacés, et les options de doubles courses seraient intéressantes pour la Formule 1. Austin pourrait par exemple organiser deux courses. La F1 pourrait également revenir sur le circuit ovale de Bahreïn, comme l’an dernier, ou faire une double course à Abu Dhabi, dont le tracé sera largement révisé.

Cependant, de nombreuses voix se font entendre quant à l’intensité du calendrier. La F1 avait promis il y a trois ans qu’elle éviterait les ’triple headers’, ces enchaînements de trois courses, lorsque les Grands Prix de France, d’Autriche et de Grande-Bretagne s’étaient tenus à la suite.

Cette année, il y aura cinq triple headers au total, alors qu’il y en a avait eu quatre l’an dernier. L’ingénieur stratège de Haas, Mike Caulfield, s’en est agacé sur Twitter : "Nous venons de faire un triple header et la majorité des gens du paddock marchaient comme des zombies. Ce n’est pas tenable."

F1 - FOM - Liberty Media

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less