Formule 1

La course des McLaren ruinée dès le sixième virage

Sainz avait pourtant un rythme très positif

Recherche

Par A. Combralier

14 avril 2019 - 12:31
La course des McLaren ruinée dès le (...)

Qualifiées 14e et 15e, les McLaren ont payé le prix d’un samedi décevant au premier tour, en étant pris dans un accrochage « sandwich » avec la Toro Rosso de Daniil Kvyat, au virage 6.

Les commissaires ont sanctionné Daniil Kvyat d’un drive-through, pénalité que le Russe a immédiatement et vivement contestée.

Tel n’est bien sûr pas l’avis de Carlos Sainz… qui, pour la troisième de suite, a vu son épreuve gâchée par un incident. Il aura vu au moins l’arrivée, pour la première fois avec McLaren…

« De mon point de vue, oui, c’est le premier tour, bien sûr je comprends sa frustration, mais tout peut arriver et il restait encore 55 tours à faire. Donc si vous ne prenez pas le meilleur des départs… regardez, son coéquipier a fini dans les points en partant des stands. »

« C’est une longue course et vous n’avez pas à ouvrir le volant en sortie de virage, quand vous savez que vous avez deux McLaren côte-à-côte. Je pense qu’il le savait, il savait que nous étions là. »

« C’est un peu dommage parce que la course est longue ici à Shanghai, et vous pouvez dépasser. Donc si vous ne prenez pas le meilleur des départs, il faut être patient pour revenir dans les points. C’est exactement ce que Lando et moi faisions. Mais nous avons été au milieu de la mêlée. Donc c’est dommage. »

« C’est vraiment dommage parce que notre rythme de course était bon. J’ai bien géré la dégradation des pneus. Donc nous avions une chance pour nous battre pour les points. Notre rythme de course était véritablement meilleur que notre rythme en qualifications. Je préfère retenir les points positifs et être patient, parce que la roue finira par tourner. Je suis assez heureux de la voiture, très heureux avec l’équipe, mes ingénieurs, mes mécanos. »

Lando Norris a lui perdu, au premier tour, plus encore de temps que son coéquipier. Il a abandonné à quelques tours de la fin pour économiser la mécanique et pouvoir changer de boîte de vitesses sans pénalité.

« Mon premier abandon en F1… c’était décevant. Ce n’est pas la course que j’espérais, mais le seul point positif, c’était le rythme de Carlos après l’incident. Donc le rythme potentiel est là pour être optimiste. C’était une course solitaire, j’aurais aimé qu’elle soit un peu plus amusante. »

« J’avais pris un bon départ, j’avais gagné quelques places, et avant le troisième virage, j’étais proche de Kimi Räikkönen. J’étais à l’extérieur du sixième virage, et j’ai été heurté, ce qui m’a envoyé dans l’air. La voiture a été endommagée, j’ai perdu beaucoup de places et j’ai dû rentrer aux stands… ça a ruiné ma course. »

« Je n’avais pas un rythme formidable après cela, en raison de dégâts sur mon fond plat. Mais le rythme de Carlos avait l’air vraiment bon. Il semblait être le meilleur des autres. Donc il y avait le potentiel dans la voiture aujourd’hui, mais le contact a ruiné le résultat. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less