Formule 1

La course d’Alfa Romeo a été ruinée avant le départ

Les deux pilotes étaient lourdement pénalisés

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 avril 2019 - 18:27
La course d’Alfa Romeo a été ruinée (...)

Kimi Räikkönen a vu ses chances de bon résultat sérieusement entamées lorsqu’il a été disqualifié des qualifications pour un aileron avant non conforme. Il reconnaît qu’il n’est pas étonné de constater ce problème, bien qu’il soit triste d’avoir été sanctionné.

"Je ne sais pas ce qu’il s’est passé avec l’aileron, j’ai eu un message ce matin" a révélé le Finlandais. "La dernière course, j’ai eu un problème en fin de course avec une casse sur l’aileron qui a fait perdre de l’appui. C’est probablement la même chose qui s’est produite ici."

"Nous connaissions le problème après la dernière course mais nous n’avons pas eu le temps de produire une nouvelle pièce, donc c’est ce qu’on récolte. Cela ne nous rend pas plus rapides mais c’est comme ça. J’espère que c’est juste pour tout le monde."

Il a toutefois inscrit le point de la dixième place, mais ne s’en satisfait pas pour autant : "Nous devons faire les choses mieux. Ce n’était pas un week-end simple. Ce n’était pas le plan de commencer des stands mais c’est comme ça, un point était le maximum que nous pouvions accomplir."

"Nous nous sommes arrêtés plus tôt pour sortir du trafic mais j’ai ensuite eu du mal durant toute la course après le changement de pneus. Un peu déçu, car j’espérais bien plus, mais j’ai le sentiment que la prochaine course sera plus simple pour nous."

Qualifié devant Räikkönen, Antonio Giovinazzi a vu sa course ruinée par la pénalité de dix places reçue avant le week-end et l’a bouclée au 12e rang : "C’était une course difficile. Nous nous sommes élancés 17e à cause de ma pénalité de 10 places. J’ai perdu beaucoup trop de temps en restant dehors au premier relais et je suis resté coincé dans le trafic."

"C’est très dommage parce que j’avais un bon rythme, mais malheureusement il n’y a pas eu de safety car et je n’ai pas pu me battre pour une place dans le top 10. Je dois maintenant rester concentré et continuer à travailler pour la prochain course à Barcelone."

Fred Vasseur reconnaît que la déception de la course de Bakou n’avait d’égal que l’espoir suscité par les qualifications : "Nous étions heureux hier et nous sommes très déçus après la course. Un point est ce que j’appelle de la limitation de dégâts, mais pour être honnête ça aurait pu être plus. La mauvaise nouvelle pour Kimi est arrivée ce matin."

"C’était une toute petite erreur avec flexibilité, la même spécification d’aileron allait très bien sur la voiture d’Antonio, mais la conséquence a été un changement de spécification et un départ de la voie des stands. De manière surprenante, il n’y a pas eu de safety car et nous avons été coincés dans le trafic avec les deux voitures, et bien que Kimi et Antonio aient fait du bon boulot, notre course était compromise."

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less