La course au titre en F1 demande des ’examens minutieux’ pour la FIA

Les décisions des commissaires tardent mais pour une bonne raison

Recherche

Par Olivier Ferret

28 novembre 2021 - 18:18
La course au titre en F1 demande (...)

Le directeur de l’équipe Red Bull, Christian Horner, a défendu le temps pris lors des enquêtes de la FIA ces derniers temps en raison de "l’examen minutieux" que la course au titre en F1 exige en termes de pression mise sur les commissaires.

La disqualification de Lewis Hamilton des qualifications au Brésil a pris près de 18 heures pour être annoncée, tandis que le droit de révision de Mercedes F1 sur la défense de Max Verstappen au cours du même week-end a pris près de 24 heures pour être résolu.

Il a ensuite fallu une nuit et quelques heures lors du Grand Prix du Qatar pour infliger à Valtteri Bottas et Verstappen des pénalités sur la grille pour avoir ignoré les drapeaux jaunes en qualifications.

"C’est un temps inhabituel, mais avec ce qui est en jeu, chacune de ces décisions est soumise à un examen minutieux," admet Horner.

"Les commissaires sont très conscients et ils veulent prendre la bonne décision afin que cela ne laisse pas de polémique ouverte. Donc, ils prennent donc leur temps pour tirer des conclusions."

Voilà de bons propos pour la FIA après avoir critiqué la gouvernance lors du week-end de Losail. Horner a d’ailleurs été pénalisé pour cela et devra participer à un séminaire avec les commissaires l’an prochain.

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il devrait faite, Horner révèle : "Quelque chose de virtuel, via Zoom, ou pour répondre à quelques questions. Les commissaires font un excellent travail mais si cela peut être utile d’avoir aussi notre point de vue, pourquoi pas."

"C’est un séminaire de deux jours, il y a beaucoup de discussions, beaucoup de sujets et la FIA devrait me donner un sujet à présenter."

Red Bull

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos