Formule 1

La compréhension des Pirelli est devenue une véritable ‘arme’ pour Mercedes F1

Allison revient sur ce facteur d’ingénierie décisif pour le titre

Recherche

Par A. Combralier

24 décembre 2019 - 15:13
La compréhension des Pirelli est (...)

Si Mercedes a de nouveau pris le pas sur ses concurrents cette année, c’est sans doute grâce à sa meilleure compréhension des Pirelli 2019 – qui seront d’ailleurs conservés l’an prochain.

Ce point de vue est en tout cas celui du très respecté James Allison, le directeur technique de l’équipe.

La compréhension des Pirelli a donné de nombreux maux de tête aux équipes, en particulier à Haas : fenêtre de fonctionnement, surchauffe, usure… il fallait gérer nombre de paramètres. Et c’est dans cet exercice que Mercedes a brillé.

« Le plus important aujourd’hui, c’est de tirer le maximum des pneus, peu importe l’année » a ainsi estimé James Allison.

« Nous avons de la chance d’avoir des ingénieurs excellents dans l’équipe. Ils amènent plus de connaissances au sein de l’équipe. »

« La plus grande avancée que l’équipe a faite ces deux ou trois dernières années, ce fut dans le développement de la voiture pour qu’elle gère mieux les pneus. »

« Nous avons toujours eu une voiture rapide, mais elle travaille mieux avec les pneus aujourd’hui qu’hier. Par conséquent, nous ne voyons plus ces yoyo dans la performance que l’on voyait par le passé – nous connaissions des courses exceptionnelles puis des courses décevantes. Nous n’avons pas eu de véritable chute de performance cette année. »

« Les autres équipes travaillent aussi sur les pneus, mais aujourd’hui, je dirais que notre équipe a eu les plus grandes chances de faire fonctionner les pneus dans leur bonne fenêtre de fonctionnement, et d’y rester pour le reste du week-end. C’est devenu une véritable arme pour nous. »

La décision de Pirelli d’adopter une bande de roulement moins épaisse sur les pneus 2019, comme à Silverstone en 2018, a-t-elle aussi aidé Mercedes ?

« Les pneus ne sont pas si différents de ceux de l’an passé » rétorque Allison.

« Nous avons utilisé ces pneus avec une bande de roulement plus fine lors de trois courses en 2018. Et c’est un fait, ces pneus souffrent moins vite de blistering. »

« Je ne sais pas ce que les autres ont fait ou pas. Tout ce que je peux dire, c’est que nous avons la chance de compter beaucoup d’ingénieurs compétents au sein de l’équipe. »

« C’était important pour nous de pouvoir comprendre les pneus, de pouvoir comprendre comment la dynamique de la voiture agit sur eux, de telle façon à ce que l’aérodynamique et la mécanique travaillent bien ensemble. »

Étant donné que les Pirelli 2019 seront conservés l’an prochain, Mercedes part peut-être avec une longueur d’avance…

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less