Formule 1

La Commission Hamilton rend ses conclusions, la F1 prête à agir

Un rapport de 180 pages "complet et impressionnant"

Recherche

Par Olivier Ferret

13 juillet 2021 - 09:03
La Commission Hamilton rend ses (...)

La Commission Hamilton, l’initiative lancée par le septuple champion du monde pour auditer et améliorer la diversité et l’inclusion dans le sport automobile, avec la collaboration de la Royal Academy of Engineering, a remis ses conclusions dans un rapport de 180 pages.

Elle met en avant la sous-représentation de la population noire dans ce sport et en F1 particulièrement. Plus de 100 personnes du sport auto, dont au moins une de chaque équipe de F1, ont été interrogées et 2400 jeunes ont participé à l’étude.

Seul 1% des postes d’ingénieurs dans le sport auto sont occupés par des personnes noires et plusieurs cas démontrent l’existence de "racisme criant" et de "discriminations" au sein du sport automobile anglais.

Le rapport a également déterminé que seuls 2 300 étudiants noirs environ étudiaient une forme quelconque de qualification en ingénierie en 2019/2020 et moins de 10 étudiaient une qualification en lien avec le sport automobile.

"Si vous ne savez pas quel est le problème, vous ne pouvez pas le résoudre," déclare Hamilton.

"Il y a quelque chose comme 4000 entreprises au Royaume-Uni liées au sport auto, 40 000 emplois et seuls 1% sont issus de milieux noirs. C’est très parlant."

Le rapport a conclu qu’une combinaison de facteurs sociétaux plus larges, y compris des éléments de racisme systémique, et des pratiques spécifiques au sein de la F1 et du sport automobile britannique ont contribué à cette situation.

Parmi ces facteurs, il y a la tendance des équipes de sport automobile à favoriser les étudiants du groupe d’universités Russell (qui comptaient collectivement moins de 900 étudiants noirs en génie en 2019), des facteurs géographiques comme la « Motorsport Valley » du Royaume-Uni étant trop éloignés des villes dans lesquelles la grande majorité des jeunes noirs grandissent, dans des zones à faible revenu et avec des obstacles éducatifs tels que la réduction de l’adoption des matières scientifiques, technologiques, techniques et mathématiques (STEM) à l’école et dans l’enseignement supérieur.

Les recommandations de la Commission incluent un appel à la F1 pour montrer la voie dans l’établissement d’une charte de diversité et d’inclusion à l’échelle du sport.

La proposition n°1, très forte, est d’accepter d’exempter les apprentis du nouveau plafond budgétaire du championnat et ainsi encourager les équipes à embaucher plus de jeunes issus de milieux sous-représentés.

D’autres propositions ont été faites comme :

 Un fonds d’innovation pour l’exclusion pour aider à lutter contre la forte proportion d’étudiants noirs qui sont exclus de l’école

 Piloter de nouvelles approches pour augmenter le nombre d’enseignants noirs dans les matières STEM

 Programmes de soutien ciblés pour l’éducation après 16 ans pour permettre une plus grande progression vers les cours de l’enseignement supérieur et les opportunités de formation

 Programmes de bourses pour permettre aux diplômés de progresser vers des rôles spécialisés dans le sport automobile

 Adoption généralisée de la Charte antiracisme du Syndicat national de l’Éducation dans les écoles

 Élaboration de lignes directrices sur les meilleures pratiques pour les activités d’inspiration et de sensibilisation aux STEM

 Soutien supplémentaire aux STEM pour les écoles dirigées par des groupes communautaires noirs

Il y a déjà eu une réponse positive de la part des équipes de F1 concernant le point n°1, qui sera à travailler avec la Formule 1 et la FIA.

Le PDG de la F1, Stefano Domenicali, a lui qualifié ce rapport comme "complet et impressionnant" et la F1 "prendra le temps de lire et de réfléchir". Le championnat devrait faire des annonces "dans les prochains jours" sur ses propres initiatives en matière de diversité.

Hamilton devrait également révéler plus de détails dans les semaines à venir, mais a souligné qu’il était important que la Commission ait créé une liste de tâches pour la F1 et l’industrie britannique du sport automobile qui puisse avoir un impact.

"C’est vraiment au cœur de tout cela, il y a non seulement d’excellentes découvertes, parce que tout ce que nous trouvons important, mais il faut que nous agissions," ajoute le pilote Mercedes F1.

"C’est une commission d’action. Je suis fier de dire que cela inclut aussi la nouvelle fondation que je lance et l’initiative conjointe avec Mercedes, ce qui est incroyable. Et ils adopteront certaines des recommandations, tout comme moi."

"Nous travaillons également en étroite collaboration avec la FIA et la F1 et d’autres acteurs de l’ingénierie du sport. Il y a beaucoup plus à venir plus tard dans le mois, mais ce n’est vraiment que le début. Et je ne pourrais pas être plus excité."

"Le moment de changer, c’est maintenant. La chose dont je serais le plus fier à la fin de ma carrière, ou bien évidemment au-delà, serait de regarder en arrière et voir l’industrie britannique du sport automobile, dans 5, 10, 15 ans et de la voir plus représentative de notre société."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less