Formule 1

La Chine reviendra au calendrier F1 ‘dès que les conditions le permettront’

Domenicali assure qu’il existe toujours un partenariat de long terme

Recherche

Par Alexandre C.

5 novembre 2021 - 13:50
La Chine reviendra au calendrier F1 (...)

En dépit de la pandémie qui se poursuit, la F1 risque bien de battre son record de courses tenues en un an, cette année – et ce sera encore « mieux » l’an prochain avec 23 Grands Prix au programme.

Plus de courses, cela veut dire bien sûr plus de revenus pour la F1 et c’est pourquoi Stefano Domenicali se félicitait de cette efficacité logistique de la F1, devant des investisseurs hier soir.

« Avec 17 courses terminées, nous sommes en bonne voie d’offrir un record de courses pour cette saison, malgré la pandémie en cours. Je suis incroyablement fier de l’équipe de F1 et de tous nos partenaires. La flexibilité et la persévérance dont nous avons fait preuve tout au long de l’année sont vraiment impressionnantes, et il a été tellement gratifiant de voir un grand nombre de fans assister aux courses, célébrant ainsi notre sport. Nous voyons tous l’énorme opportunité qui se présente à nous, et nous sommes engagés dans notre vision et notre stratégie pour développer et continuer à faire évoluer notre sport. Avanti Tutta, à toute vitesse. »

« Le succès que nous avons pu remporter cette année malgré la pandémie est dû au fait que nous avons été flexibles et que nous avons collaboré avec nos équipes, nos partenaires et les promoteurs pour faire en sorte que ce championnat se déroule à son terme. »

La menace du Covid demeure bien sûr : quatrième, cinquième, sixième vague... où s’arrêtera-t-on ? Stefano Domenicali demeure ainsi prudemment optimiste.

« Il y a toujours à relativiser parce que nous ne savons pas exactement comment la situation va évoluer, bien sûr, avec la façon dont nous pouvons voir, en tout cas, la situation s’améliore. Et je dirais que tous les éléments et toutes les initiatives que nous avons mis en place au cours des deux dernières années vont certainement porter leurs fruits à partir de l’année prochaine. »

En 2022, la situation sanitaire devrait encore s’améliorer, permettant à la F1 d’organiser un calendrier record de 23 Grands Prix, dont un à Miami. Stefano Domenicali se dit prêt à affronter tous les défis, sanitaires, logistiques, que ce calendrier pose. En proposant aussi plus d’expérience aux personnes venant assister aux Grands Prix.

« Nous étions ravis d’annoncer notre calendrier de 23 courses pour 2022. Il s’agit d’un excellent mélange de sites historiques et plus récents, et nous accueillerons Miami, qui sera notre deuxième course aux États-Unis. Nous nous réjouissons de ce calendrier qui, associé à la nouvelle réglementation pour créer des courses plus serrées, devrait produire une autre saison disputée. »

« Nous espérons que l’année 2022 sera plus normale que les deux dernières années, mais nous pourrons nous appuyer sur les compétences que nous possédons pour faire face à tous les défis que nous continuerons de rencontrer. »

« Ce que nous voulons aussi, c’est offrir aux gens qui assistent à la course une expérience unique. Une expérience physique, qu’il s’agisse de la Formule 1 ou de tout ce qui est lié aux partenaires et qui nous laisse quelque chose qui est vraiment iconique. Cela ajoutera également cette dimension du sport. »

Quid de la Chine ?

Cependant, ce calendrier 2022 est marqué par une absence de taille, celle de la Chine... Une absence qui n’a pas provoqué un émoi considérable alors que la Chine était considérée comme un eldorado pour la F1.

Quid alors de la Chine ? Où est-elle passée ? Stefano Domenicali promet que le Grand Prix n’est pas enterré. La F1 d’ailleurs n’oublie pas l’Asie en général.

« En raison de la pandémie en cours, la Chine ne sera pas incluse dans le calendrier 2022, mais elle y sera réintégrée dès que les conditions le permettront et nous nous réjouissons de notre partenariat à long terme. Nous restons dans la position enviable qui est celle-ci : la demande de courses continuer à dépasser l’offre disponible de week-ends. »

« Dans le domaine des droits médias en Asie, nous avons fait deux annonces. Nous avons conclu un accord avec plusieurs partenaires diffuseurs dans la région jusqu’à la fin de la saison 2022. Ainsi, nos fans de Singapour, de Thaïlande, des Philippines, de Malaisie, de Brunei, d’Indonésie, du Vietnam, du Myanmar et de la région administrative chinoise de Hong Kong pourront regarder la fin de la saison 2021 et toutes les courses de 2022. Nous avons également prolongé les accords avec la société Disney au Japon et la société Star India en Inde. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less