Formule 1

La chaleur et l’altitude, ennemies de Mercedes en Autriche

La W10 est loin d’y être parfaite

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 juin 2019 - 08:38
La chaleur et l'altitude, ennemies (...)

En pole sur le Red Bull Ring en 2017 et 2018, Mercedes n’a pas réitéré sa performance et a concédé la première place de grille à Charles Leclerc. Toto Wolff, directeur de Mercedes, ne s’étonne pas de voir son équipe en difficulté sur le circuit autrichien.

"Il y a des zones dans lesquelles je pense que la performance aurait pu être optimisée" expliquait Wolff après les qualifications. "Ce n’est pas un tracé qui convient à notre voiture et nous le savions. C’est un reflet réaliste des performances de la voiture."

"Elle a largement dominé au Paul Ricard mais nous savions qu’avec l’altitude, le refroidissement et le désavantage en ligne droite, nous serions quittes pour un week-end difficile. Les qualifications reflètent notre niveau relatif de performance."

A 660 mètres d’altitude, le Red Bull Ring est le troisième circuit le plus en altitude de la saison, peu derrière Interlagos et loin de Mexico, qui se dispute à 2200 mètres d’altitude. Mais c’est suffisant pour désavantager la W10 et devoir forcer l’équipe à faire des trous béants dans la carrosserie.

"La manière dont notre voiture est constituée nous met à la limite sur le refroidissement. Si vous ajoutez ce facteur avec l’altitude et la chaleur, cela nous met dans une situation de compromis où l’on doit l’ouvrir plus que l’on voudrait. Ils ont fait un meilleur travail à ce niveau-là."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less