L’issue de la saison 2022 de F1 est-elle ’claire’ ?

On le croyait déjà en début d’année...

Recherche

Par Emmanuel Touzot

21 juin 2022 - 14:15
L'issue de la saison 2022 de F1 (...)

La nette avance de Max Verstappen au championnat, ainsi que les six victoires consécutives de Red Bull, laissent planer le doute d’une saison déjà décidée sur le plan sportif. C’est l’avis de l’ancien ingénieur de Bridgestone chez Ferrari, Kees van de Grint.

Cependant, il note toutefois que l’on entendait la même chose après deux victoires de Charles Leclerc au soir de Melbourne, alors que Verstappen avait abandonné à deux reprises. Mais le Néerlandais voit désormais une situation différente.

"Ca été décidé, c’est clair" a déclaré van de Grint. "D’un autre côté, lorsque Verstappen a abandonné deux fois il y a quelques courses, nous avons également dit que c’était décidé. Mais Max a été tellement parfait au Canada que je crains qu’il continue à gagner. Ce n’est pas trop grave, tant qu’il a de la concurrence."

Van de Grint regrette de ne pas avoir vu un Carlos Sainz plus agressif derrière Verstappen au Canada, ce qui aurait pu, selon lui, permettre à l’Espagnol de gagner sa première course en carrière et de faire perdre des points au pilote Red Bull.

"Je ne pense pas qu’il soit un lion, un combattant. Je veux dire, regardez combien d’occasions il a eues, et il n’en a saisi aucune. Je suis désolé de le dire, mais si Max avait été dans cette situation, je pense qu’il aurait saisi ses dix chances."

Sainz a "encore laissé passer" sa chance

Mattia Binotto, le directeur de Ferrari, a défendu Sainz après le drapeau à damier à Montréal, ce que van de Grint peut comprendre : "Il est difficile pour lui de dire que Sainz n’a pas bien fait. Mais au fond de lui, il sait aussi que Sainz aurait dû gagner la course.

"L’opportunité de gagner ne se présente pas très souvent, et pourtant, il y avait une autre opportunité et il l’a encore laissée passer."

Un autre Néerlandais, l’ancien pilote de F1 Christijan Albers, pense que Ferrari a une "voiture plus rapide en qualifications" que Red Bull : "Ils sont juste en train de faire un terrible gâchis" a-t-il déclaré à De Telegraaf.

"Nous ne pouvons pas oublier que Leclerc aurait facilement gagné à Barcelone, mais l’équipe a tout gâché à Monaco. Il aurait pu facilement terminer deuxième à Imola, mais il a fait cette erreur. C’est juste une combinaison de fiabilité et d’erreurs, à la fois des pilotes et de l’équipe."

Le patron de Mercedes F1, Toto Wolff, note qu’il sera impossible pour ses pilotes de remonter, d’autant que Red Bull a trouvé une solution pour remonter l’arrière de sa monoplace : "Il était intéressant de voir la très grande différence entre les Red Bull et les Mercedes ici."

"En réalité, ils ont à nouveau une configuration à forte inclinaison et nous sommes à l’extrême opposé, avec une voiture plate. Il suffit donc de regarder le chronomètre pour savoir dans quelle direction aller."

Red Bull

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos