L’idée originale de la FIA pour former des directeurs de course en F1

Des co-pilotes de rallye pour faire grandir le vivier ?

Recherche

Par Alexandre C.

20 mai 2022 - 08:07
L'idée originale de la FIA pour (...)

Face à l’inflation calendaire, aux controverses possibles (Michael Masi en sait quelque chose), et au risque d’absences potentielles (par exemple en cas de Covid, comme à Miami cette année), la FIA a-t-elle suffisamment de directeurs de course ?

Pour le moment deux personnes occupent le poste à tour de rôle, Eduardo Freitas et Niels Wittich.

La présence au sein de la FIA du président adjoint, Robert Reid, qui a gagné le WRC en 2001 comme co-pilote, a donné visiblement des idées à Mohammed Ben Sulayem.

Le président de la Fédération, qui s’exprimait d’ailleurs pour le gala du 50e anniversaire du WRC, a lancé une idée : faire des co-pilotes de rallye des potentiels directeurs de course.

Mohammed Ben Sulayem est même certain « à 100 % » de la pertinence de sa proposition.

Mais pourquoi les co-pilotes en particulier ?

« Quand je regarde l’efficacité et la structure de fonctionnement, je dirais, des copilotes, ils s’occupent de nombreuses choses, je me souviens qu’ils s’occupent de la planification, ils s’occupent de l’organisation, de l’itinéraire et du carburant. Tout est là. »

« Nous avons donc envisagé de faire venir des gens de là-bas, en passant bien sûr par un processus d’examen avec une formation et en voyant ensuite si cela convient. »

« Je crois et je suis confiant que nous trouverons ces bons copilotes. Ce sera bientôt le cas et nous faisons pression sur l’équipe [de la FIA], mais je suis confiant. »

Mohammed Ben Sulayem a-t-il déjà des noms en tête ?

« Pas de noms, mais je fais confiance à mon équipe pour faire cette recherche. »

Mohammed Ben Sulayem fait ainsi un aveu : avoir seulement deux directeurs de course, Niels Wittich et Eduardo Freitas, ne suffit guère à la Fédération.

Mais il reconnaît aussi que former de nouveaux directeurs demandera du temps, vu la lourdeur de la tâche.

« Honnêtement, nous devons relever le défi d’avoir plus de directeurs de course, alors que faisons-nous ? »

« Nous ne pouvons pas nous contenter de les amener, de les acheter ou de les louer. Nous devons faire en sorte de les faire venir, de les recruter et de les former, puis d’en avoir plus de trois. Ce que je veux dire c’est que nous devrions avoir une rotation. »

« D’accord, vous suivez la formation et vous les mettez dans d’autres courses, vous les mettez en WEC et dans les courses d’endurance, et ensuite vous les faites progresser dans la pyramide du sport auto et vous suivez le bon processus. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos