Formule 1

L’hiver ‘étrange’ de Mercedes F1 et d’Allison à Brackley

La W12 va hériter d’une bonne partie de la W11 avec le report de pièces

Recherche

Par Alexandre C.

28 janvier 2021 - 15:01
L’hiver ‘étrange’ de Mercedes F1 et (...)

Au pic de la pandémie, la F1 avait décidé de reporter d’un an l’entrée en vigueur du nouveau règlement et aussi, pour réduire les coûts, de geler une bonne partie des châssis entre 2020 et 2021. Mais la F1 a dû faire face à un paradoxe : tandis que de nombreuses pièces d’une année sur l’autre peuvent ainsi être rééutilisées, il y a aussi plisueirs changements de règlementation (entailles dans le fond plat, pontons simplifiés…) à prendre en compte.

L’hiver 2020-2021 est ainsi « très inhabituel » pour les équipes de F1, et donc pour Mercedes, comme le rappelle le directeur technique de l’équipe, James Allison.

Est-ce un hiver moins stressant que d’habitude, en dépit des changements du règlement pour cette année, notamment du point de vue de la production de pièces ?

« C’est une période intense. Les décisions ayant été prises il y a de nombreux mois, au début de la pandémie, lorsque le sport a décidé de manière très pragmatique que certains aspects de la voiture 2020 seraient reportés en 2021, nous nous sommes donc retrouvés dans cette situation très, très inhabituelle pendant l’hiver, où nous n’avons pas eu toutes les contraintes et les pressions normales sur l’organisation, en ce qui concerne l’énorme effort de production pour fabriquer un nouveau châssis. Car d’habitude nous devons produire tous les éléments mécaniques internes de la nouvelle voiture. Mais en 2021, sur notre W12, bien de ces éléments internes, ont simplement été hérités de la W11, la voiture de l’an dernier. »

La W12 sera-t-elle ainsi une W11 bis ? Mercedes a-t-elle toujours le sentiment de développer une nouvelle machine selon Allison ?

« Nous n’avons donc pas eu besoin de produire de nouveau ces composants, et cela a été un sentiment étrange pour notre organisation, de ne pas avoir ce rythme familier pour construire la nouvelle voiture dans toute sa gloire. Mais je dis tout de même que c’est un hiver intense, car cela a été tout aussi difficile que d’habitude parce que beaucoup de choses ont changé sur le règlement aérodynamique. »

Quel est alors le sujet d’inquiétude pour Allison à Brackley ? Le timing de la production des pièces ? Les effets du nouveau règlement ?

« La chose la plus intense et la plus difficile pour nous est probablement de réagir aux changements aérodynamiques qui interviendront en 2021. On craignait que si nous ne contrôlions pas le développement aérodynamique de ces voitures, les performances continueraient à augmenter, comme c’est le cas depuis plusieurs saisons maintenant. Elles continueraient d’augmenter à un niveau tel que les voitures dépasseraient tout simplement les pneus et peut-être même certains aspects des circuits. »

« Il était nécessaire de réduire un peu les performances des voitures afin qu’elles puissent entamer la saison 2021 avec les ensembles mécaniques conçus pour 2020, et être sûr que les performances de la voiture seraient adaptées à l’infrastructure physique autour de laquelle elle a été construite. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less