Formule 1

’L’espace est la limite’ : Domenicali voit grand pour le calendrier F1

Un Grand Prix à New York le fait toujours rêver

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 octobre 2021 - 14:12
’L’espace est la limite’ : Domenicali (...)

Stefano Domenicali, le PDG de la F1, a envie de continuer à faire croître la discipline dans les prochaines années, et notamment sur le marché américain. Celui-ci semble enfin s’ouvrir à la Formule 1, après des années de reconstruction amorcée par l’arrivée d’Austin au calendrier.

Le Grand Prix des Etats-Unis se tiendra ce week-end à guichet fermé - on attend même un record avec plus de 360 000 spectateurs - et les audiences n’ont jamais été aussi élevées que cette année pour la F1 outre-Atlantique, avec près d’un million de téléspectateurs en moyenne, malgré des horaires matinaux.

L’an prochain, le Grand Prix de Miami renforcera la présence de la Formule 1 aux Etats-Unis, puisque ce sera la première fois depuis 1984 que le championnat se rend deux fois sur le sol américain en une seule saison, à l’époque où elle visitait Détroit et Dallas.

"Je pense que nous sommes dans une bonne position et que, par conséquent, l’année prochaine, la sensibilisation aux États-Unis représentera une étape très importante dans le marché américain" a expliqué Domenicali.

En 2013, un projet de Grand Prix sur les rives de l’Hudson River, en face de Manhattan (photo), devait devenir la seconde course américaine, mais le plan n’avait pas abouti malgré un enthousiasme important des dirigeants.

Domenicali aimerait une troisième destination américaine parmi les options du calendrier, et pense à Las Vegas ou New York. Il n’abandonne pas une course à Manhattan ou proche du quartier.

Le tracé proposé au début des années 2010 se situait à Hoboken, dans le New Jersey. L’Italien ne pense pas qu’une course dans Manhattan serait possible mais il "aime en rêver", comme il l’a annoncé.

Dans tous les cas, il confirme qu’il souhaite développer l’idée de voir la F1 courir dans le centre d’une grande ville américaine à l’avenir et juge qu’elle a désormais les moyens pour y parvenir : "Si nous continuons à travailler dans cette direction, l’espace est la limite".

L’avenir de la F1 passe par l’inclusion et la diversité

Domenicali a également abordé d’autres sujets de développement et d’évolution pour la Formule 1. Selon lui, les instances dirigeantes du sport doivent aider les équipes dans leur volonté d’inclusion et de diversité.

"C’est très important. Car on voit de plus en plus toutes les équipes travailler ensemble à ce sujet. On sait que ce sera un atout et une valeur essentielle pour l’avenir de notre sport."

Enfin, Domenicali ne regarde pas que l’avenir de la F1 et profite évidemment du spectacle offert cette saison par Lewis Hamilton et Max Verstappen, qui disputent une saison exceptionnelle.

"C’est un grand moment pour la Formule 1. Nous avons encore six courses à disputer, ce qui signifie qu’il y a beaucoup de points à marquer. Et avec la situation actuelle du championnat, il y a une lutte très intense."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less