Formule 1

L’Azerbaïdjan a été très frustrant chez Toro Rosso

Des points manqués qui n’auraient pas dû l’être

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 avril 2019 - 17:05
L’Azerbaïdjan a été très frustrant chez (...)

Toro Rosso s’attendait à viser les points à Bakou, lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan. Malheureusement, après de bonnes qualifications, un accident a éliminé Daniil Kvyat, tandis qu’Alex Albon a été piégé par une stratégie peu opportune qui l’a relégué en fond de peloton.

"Après le bon rythme que nous avons montré en qualifications, nous étions en bonne position et plutôt optimistes pour la course. Malheureusement, l’issue a été totalement différente de ce que nous attendions" regrette Franz Tost, le directeur de Toro Rosso.

"Nos deux pilotes ont perdu des positions dans le premier tour, et très vite ils ont commencé à se plaindre du graining. Le premier a venir faire son arrêt fut Daniil, qui est passé en pneus médiums. Il a fait une solide performance et s’est rapproché du peloton pour se battre pour la dixième place jusqu’à ce qu’il ait son accident avec Ricciardo, qui a fait une erreur, ce qui les a forcés à abandonner."

"Quand Ricciardo a voulu rejoindre la piste, il a reculé dans Daniil et a sévèrement endommagé le fond plat, qui a du coup perdu 60 points d’appui aérodynamique. Cela a été impossible pour Daniil de continuer et nous avons dû arrêter la voiture. Quant à Alex, nous l’avons arrêté trop tard mais il a été capable de revenir dans son second relais. Néanmoins, il n’a pu finir que 11e. Nous devons analyser ce qui s’est mal passé à Bakou pour revenir plus forts en Espagne."

Toyoharu Tanabe, directeur de Honda F1, regrette l’abandon de deux des voitures motorisées par Honda, celles de Pierre Gasly et Kvyat, mais se veut encouragé par les performances du bloc japonais.

"Notre premier but était d’emmener nos quatre voitures à la fin avec la Spécification B, c’était donc dommage que deux d’entre eux aient dû abandonner."

"Daniil a été très malchanceux d’abandonner à cause d’un accident qui n’était pas de sa faute et c’est dommage qu’Alex finisse là où il a commencé, c’est-à-dire à la porte des points. D’un point de vue positif, notre évolution moteur n’a pas eu de problème durant son premier week-end d’utilisation, ce qui est bon signe. Nous analysons maintenant toutes les données et travaillons plus étroitement avec nos équipes pour préparer la prochaine course, le Grand Prix d’Espagne."

Toro Rosso

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less