Formule 1

L’arrivée difficile en Europe, la pression d’enfer de Marko : Tsunoda raconte son parcours

Un parcours qui le mènera en F1 l’an prochain sans aucun doute

Recherche

Par Alexandre C.

21 novembre 2020 - 14:08
L’arrivée difficile en Europe, la (...)

Après une arrivée en Europe et en F3 Européenne difficile, Yuki Tsunoda s’est bien accommodé à la F2 : mieux que cela même, puisque le rookie est dans le top 5 de ce championnat très relevé, une performance remarquable (et il a de plus joué de malchance dans quelques courses).

La récompense viendra l’an prochain, avec très probablement un volant AlphaTauri à la place de Daniil Kvyat. Yuki Tsunoda a d’ailleurs testé récemment à Imola pour se préparer.

Yuki Tsunoda est revenu sur son parcours pour le site officiel de la F2. Tout d’abord il a expliqué dans quelles circonstances il a avait été retenu dans le programme Red Bull par Helmut Marko – après avoir gagné la F4 japonaise durant sa deuxième saison (3e place durant la première), il avait réussi un test final au Hungaroring.

« Helmut Marko a regardé les résultats et a décidé de me faire passer un test Red Bull junior ; ce test est l’un des plus grands moments de ma vie jusqu’à présent. Si cela s’était mal passé, je ne serais pas là où je suis maintenant - je serais probablement encore au Japon. »

Mais l’arrivée en Europe et en F3 était difficile, et Helmut Marko mettait une forte pression...

« Au Japon, j’avais confiance en moi pour être performant et compétitif, mais je n’avais jamais couru en Europe de ma vie auparavant et je n’avais aucune expérience. Helmut m’a dit que si je voulais être un pilote junior de Red Bull, je devais être compétitif avec les autres pilotes en F3. Il fallait que je sois performant à un niveau similaire et que je sois à la hauteur. »

« Je n’avais jamais vraiment roulé sur aucun circuit européen, même si ce test au Hungaroring m’a donné confiance, car je pouvais comparer les données avec celles des autres pilotes. »

« Ce n’était pas facile de venir ici du Japon. J’ai eu du mal avec la nourriture quand j’ai emménagé ici pour la première fois. La nourriture japonaise est trop bonne pour moi, et quand je suis arrivé en Europe, ce n’était pas la même chose - la nourriture japonaise me manque. »

Spa fut cependant un déclic dans la saison 2019 de F3 de Yuki Tsunoda (au total, il remporta une victoire et signa deux podiums, 9e place finale dans le championnat). Un tournant aussi tragique...

« Spa a été un véritable tournant pour moi en 2019. Nous avons tragiquement perdu Anthoine Hubert ce week-end et il a joué un rôle dans mes résultats par la suite. Il a fait de moi un meilleur pilote. J’ai appris de lui et j’ai couru pour lui et dans la Course 2, le lendemain de son accident, j’ai obtenu un podium pour la première fois de la saison. »

« La course suivante à Monza, j’ai obtenu un autre podium et ma première victoire. Ce fut un véritable tournant pour mes performances. Helmut a été un peu impressionné. »

Alors qu’on pouvait estimer sa promotion en F2 prématurée cette année, Yuki Tsunoda a démenti tout le monde, en prenant largement le dessus sur son coéquipier chez Carlin, Jehan Daruvala (aussi pilote Red Bull).

« La Formule 2 a été le plus grand défi de toute ma vie. Mais je suis arrivé dans la saison en me sentant plus fort qu’au début de ma saison de F3. J’avais un bon rythme et j’étais avec une bonne équipe. »

Et Helmut Marko avait encore mis une pression d’enfer sur Yuki Tsunoda pour cette année 2020 !

« Helmut m’a informé que je devais bien performer cette saison et qu’il me faudrait être cinquième pour obtenir une super licence. Il a dit que si j’étais cinquième, alors je serais qualifié pour piloter en Formule 1, mais que si je ne l’étais pas, alors il faudrait que je pilote à nouveau au Japon. »

« C’était strict, mais je suis d’accord avec lui. Si vous êtes un bon pilote, comme George Russell, Lando Norris ou Charles Leclerc, alors je pense que vous n’avez besoin que d’un an en F2 - ils n’avaient pas besoin de deux ou trois ans. »

Désormais, avec ce top 5 qui se profile en F2, un volant chez AlphaTauri est très probable. Et Yuki Tsunoda a conscience de l’attente que place le Japon autour de lui, depuis le départ de Kamui Kobayashi de Sauber.

« Vous devez faire de grandes performances à chaque course. C’est de la pression, mais c’est une bonne mentalité. Cette année n’a pas été trop mauvaise, mais nous verrons ce qui se passera à l’avenir. Mon rêve est d’être champion du monde de Formule 1 et si j’avais souffert en Formule 2, cela aurait été très difficile. »

« Vous savez, les fans au Japon attendent qu’un pilote soit en Formule 1. Je peux le voir sur les médias sociaux. Je dirais que j’ai la pression du Japon, mais une bonne pression, pas une mauvaise pression. Ils attendent un pilote de Formule 1 japonais et je suis l’un des plus proches d’y parvenir. J’aimerais tenir parole pour eux. »

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less