L’arrivée de Las Vegas au calendrier de la F1 satisfait les équipes

Il était également question du sort des courses traditionnelles

Recherche

Par Paul Gombeaud

12 avril 2022 - 08:51
L'arrivée de Las Vegas au calendrier

La Formule 1 a donc officialisé l’arrivée d’une troisième course aux Etats-Unis dès l’année prochaine à Las Vegas, et le moins que l’on puisse est que cette nouvelle épreuve a été très bien accueillie par l’ensemble des pilotes et des observateurs.

Invités à réagir sur cette nouvelle épreuve du calendrier en conférence de presse à Melbourne, les directeurs d’équipes ont également affiché leur enthousiasme. Il leur a également été demandé ce qu’ils pensaient de l’équilibre à trouver entre les courses historiques européennes et l’arrivée de nouvelles épreuves.

"J’allais vous dire que lorsque j’étais plus jeune j’avais beaucoup profité de Vegas, mais vous n’êtes pas sensé le faire à moins que vous n’ayez 21 ans," a déclaré Otmar Szafnauer. "Mais c’est un endroit fabuleux que je visitais une fois par an lorsque je vivais aux Etats-Unis. Ce sera génial de rouler de nuit dans les rues de la ville. Et j’entends déjà dire que l’accueil y sera inégalé. Peut-être au même niveau qu’à Miami, même si nous n’y avons pas encore couru, mais nous avons vu des vidéos qui le laissent entendre."

"Je pense qu’il faut trouver le bon équilibre entre les courses historiques situées en Europe et les nouvelles, mais je pense que la F1 sera en mesure de le faire."

Frédéric Vasseur estime pour sa part qu’il faut se "réjouir du fait que la F1 soit aussi attractive, nous avons de plus en plus de demandes et je pense que Las Vegas le prouve. Et nous ne devons pas nous opposer à de nouvelles courses. Nous allons par exemple à Baku, qui est un circuit urbain encore relativement nouveau et les courses y sont palpitantes. Je suis très heureux que nous nous rendions à de tels évènements, d’autant plus que ça permet au sport d’attirer de nouveaux sponsors."

De son côté, Toto Wolff "pense que Stefano (Domenicali) fait de l’excellent travail pour trouver un bon équilibre entre les courses historiques et les nouvelles, pas seulement d’un point de vue financier mais aussi pour attirer un nouveau public et augmenter les audiences. C’est super de voir une deuxième puis une troisième course sur le sol américain. Je pense que les fans se fichent de l’endroit où nous courons, c’est du moins mon opinion. Comme l’a dit Fred, Baku n’est pas une course traditionnelle mais ça ne l’empêche pas de nous offrir des épreuves passionnantes."

Avec trois courses sur le sol américain dès 2023, de nombreuses entreprises américaines, notamment celles spécialisées dans les technologies, devraient être intéressées pour s’associer à la F1 et aux différentes écuries dans un avenir proche.

Szafnauer "pense que les entreprises technologiques américaines continueront de bien se porter. Vous savez, j’ai toujours pensé que j’ai fait une erreur étant plus jeune en n’achetant pas une compagnie comme Apple ou Microsoft."

"C’était en effet une grosse erreur," lui alors répondu Wolff qui souhaitait visiblement taquiner son homologue. Et l’Américain de poursuivre : "Je sais, ne m’en parlez pas ! Mais par exemple, chez Alpine, nous avons une bonne relation avec Microsoft et ils veulent en faire plus avec nous. Et je pense qu’aller à Miami puis à Vegas avec le soutien populaire des américains nous aidera à attirer davantage de partenaires de la sorte."

Selon Vasseur, il faut "prendre en compte le fait que la F1 veuille s’expandre à l’international et c’est du tout tout à fait normal d’avoir entre cinq et sept courses sur l’ensemble du continent américain, Nord et Sud. Ca représenterait 20% du calendrier, ce qui ne serait pas démesuré. Et nous avons un bon équilibre entre l’Asie, le Moyen-Orient, l’Europe et l’Amérique. C’est également une bonne manière pour développer l’aspect business. La F1 est de plus en plus exposée et c’est très bien joué de la part de la FOM."

Et Toto Wolff de conclure : "Si ce que j’ai entendu est correct, la course d’Austin de l’année dernière fut le plus grand événement sportif de l’année aux Etats-Unis, ce qui prouve que la F1 est bien installée en Amérique. C’est génial d’aller courir dans des endroits iconiques comme Miami ou Vegas, ça augmentera encore les audiences. Et vous pouvez voir l’intérêt grandissant de nombreuses entreprises américaines."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos