Formule 1

L’argent de Stroll, un changement ‘monumental’ pour Racing Point selon Green

Mais l’équipe gardera une approche fondée sur l’efficience

Recherche

Par A. Combralier

28 mai 2020 - 17:53
L’argent de Stroll, un changement (...)

Alors que Force India avait manqué de disparaître, l’intervention salvatrice de Lawrence Stroll et de ses associés a offert un futur brillant à l’équipe, rebaptisée Racing Point et bientôt Aston Martin F1. Racing Point n’a plus à lutter pour sa survie mais peut désormais se projeter pour rattraper, pourquoi pas, les trois écuries de pointe ces prochaines années.

Andrew Green, le directeur technique de l’équipe depuis plusieurs années, a conscience que ce changement lui offre une toute nouvelle perspective de travail.

« Lawrence a dit qu’il avait une immense ambition pour l’équipe au moment du rachat et sur le moment, nous ne savions pas laquelle. D’abord, il a assuré le futur de l’équipe. »

« Puis, quand Aston Martin est arrivé, l’excitation au sein de l’équipe était juste incroyable. De là où nous venions… C’est un changement total, dans notre manière de penser. Pas dans notre manière d’opérer, car nous nous soucions toujours d’être l’équipe la plus efficiente de la grille. Et ce sera toujours le cas. Avec les budgets plafonnés, cela nous aidera vraiment. »

« Mais l’aide d’Aston Martin, pour l’an prochain, ce sera massif, une aide monumentale pour l’équipe. Ce sera un vrai changement pour toute l’équipe. Pour toute l’attitude de l’écurie. Nous sommes une fenêtre d’exposition pour Aston, ce sera un grand défi, tout en maintenant l’efficience. »

Parmi les premiers changements opérés par Stroll, est venue l’utilisation d’une nouvelle soufflerie, celle de Mercedes… Mais pas question, pour Green, de grandir de manière démesurée, surtout avec l’introduction des budgets plafonnés. Ce serait aussi perdre l’identité de l’équipe, basée sur l’efficience.

« Oui. Nous ne voulons pas devenir l’un des grands monstres de la F1, nous voulons maintenir notre efficience, notre taille, notre aspect couteau suisse, nous ne voulons pas soudainement tripler nos effectifs. Nous voulons réduire l’écart avec les trois écuries de pointe. Ce n’est pas de la magie, c’est de la physique. Donc comment faire ? Nous discutons avec Mercedes depuis longtemps pour utiliser leur soufflerie. Et bien sûr, l’arrivée de Lawrence a apporté une ambition supplémentaire. Ce fut un grand changement. »

Pourtant si Racing Point construit une nouvelle usine, n’est-ce pas pour accueillir plus de monde ?

« C’est une stratégie différente, il s’agit de relocaliser le département production, qui était auparavant sous-traité. Ainsi nous pourrons réduire les délais de fabrication. L’usine ne servira pas à tripler nos effectifs mais à gagner en efficience. Cette usine sera parfaitement adaptée au nouvel environnement de la F1 avec les budgets plafonnés. »

En F1, pourtant, il semble que pour gagner, il faille surtout avoir le plus d’employés, d’ingénieurs, de ressources…

« Il y a quelques années, c’était le cas. Mais maintenant, non, avec l’environnement, le climat d’aujourd’hui, avec le règlement qui va changer. »

« Il faut être plus petit, efficient, et c’est notre force. Le règlement qui arrive va nous profiter, il va dans notre direction et nous permettra d’être compétitifs. Nous savons comment travailler dans un environnement dicté par les coûts et cela va nous aider. »

« Massivement, oui cela ressemble beaucoup à l’équipe Jordan. Nous sommes sous le même toit. Nous sommes fiers de cet héritage, et il y a toujours des personnes dans l’usine qui ont participé au début de l’équipe Jordan. »

Stroll, c’est donc un père actionnaire qui a une vision pour l’équipe, c’est aussi un pilote dont les qualités sont parfois discutées. Sur cette relation père-fils, Green n’a en tout cas que du bien à dire.

« Vous voyez un lien absolument incroyable entre les deux, les liens du sang. Lawrence est un gars incroyablement généreux. »

Racing Point F1 - Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less