L’Arabie saoudite ’aimerait vraiment’ avoir deux courses de F1

En gardant Djeddah quand Qiddiya arrivera ?

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 octobre 2022 - 11:25
L'Arabie saoudite 'aimerait (...)

L’Arabie saoudite est arrivée au calendrier de la F1 l’année dernière, avec un Grand Prix à Djeddah. Celui-ci doit continuer à se disputer sur le circuit de la corniche de la ville jusqu’à ce qu’un autre tracé, Qiddiya, soit prêt au sein d’un complexe très large de ville nouvelle et de divertissement.

"Nous ne dirons pas non" assure Abdulaziz Bin Turki Al-Faisal, ministre des sports saoudien. "Nous voyons vraiment les avantages de ces événements pour le Royaume, et c’est pourquoi nous investissons autant."

"Peut-être que vous vous concentrez davantage sur le sport, mais nous faisons la même chose dans le domaine de la culture, du divertissement et même des expositions, et beaucoup de choses que nous examinons."

"Nous pourrions certainement déjà accueillir deux courses pour cela. Mais je pense que c’est quelque chose dont nous devons discuter avec la F1 et voir comment cela se passe. Mais nous aimerions vraiment avoir cela."

Le MotoGP ira obligatoirement à Qiddiya

Al-Faisal n’exclut pas non plus une alternance entre Qiddiya et Djeddah, si le besoin s’en fait sentir en matière de place sur le calendrier : "C’est arrivé en Allemagne, entre Nurburgring et Hockenheim. Donc ça pourrait être une option."

Le ministre est confiant quant au succès de Qiddiya à l’avenir, et notamment pour accueillir la F1 et le MotoGP sur un tracé qui offrira de nombreux à-côtés : "Ce sera un lieu emblématique pour une course de F1, avec un parc à thème à côté."

"Nous pensons que c’est une bonne transition, parce que c’est un environnement totalement différent. Vous n’aurez donc pas deux courses identiques dans une région : à Djeddah, c’est au bord de la mer. Mais quand vous allez dans l’autre, c’est le désert, c’est plus une ambiance différente."

"Qiddiya est un projet énorme. Espérons qu’il sera terminé à temps. Il pourrait donc se terminer à plus ou moins brève échéance, dans les limites de leurs objectifs. Mais si c’est le cas, alors l’idée est de s’y installer. Mais il est certain que le MotoGP sera là-bas, parce que nous ne pouvons pas accueillir le MotoGP à Djeddah."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos