Formule 1

L’appel de la disqualification de Vettel peut-il aboutir ?

Aston Martin F1 se retrouve face au Règlement Technique

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 août 2021 - 12:56
L’appel de la disqualification de (...)

Aston Martin F1 va devoir trouver un angle pour son appel de la disqualification de Sebastian Vettel au terme du Grand Prix de Hongrie. Deuxième à l’arrivée, l’Allemand a perdu son résultat sur tapis vert après que la FIA n’a pas réussi à retirer assez de carburant de l’AMR21.

Otmar Szafnauer, le directeur de l’équipe, avait expliqué qu’il restait 1,74 litre de carburant dans la monoplace, mais les commissaires n’ont pu en retirer que 0,3 litre lors des vérifications techniques.

En effet, un problème de pompe a empêché la récupération de l’échantillon d’un litre qui doit forcément rester dans la monoplace en fin de course. L’équipe semblait vouloir faire appel sur cette base, jugeant que le carburant était bien présent dans la F1 de Vettel.

Que dit le règlement ?

Malheureusement pour Aston Martin F1, le règlement est assez clair sur ce point, et stipule bien que les commissaires doivent pouvoir récupérer par eux-mêmes l’échantillon de carburant.

Tout cela dépend de l’Article 6.6 du Règlement Technique de la F1, qui se nomme "Récupération du carburant et échantillonnage". L’article est écrit comme suit :

6.6.1 : Les compétiteurs doivent offrir un moyen de retirer tout le carburant de la voiture.

6.6.2 : Les compétiteurs doivent s’assurer qu’un échantillon d’un litre de carburant puisse être prélevé de la voiture à n’importe quel moment de l’Evénement.

6.6.3 : Toutes les voitures doivent être construites avec un raccord mâle -2 ’Symetrics’ pour faciliter l’échantillonnage de carburant. Si une pompe électrique à bord de la voiture ne peut pas être utilisée pour retirer le carburant, une pompe extérieure connectée doit être utilisée lorsqu’il est évident que l’échantillon de carburant est prélevé. Si une pompe externe est utilisée, il doit être possible de connecter le tuyau d’échantillonnage de la FIA à celle-ci, et chaque tuyau entre la voiture et la pompe doit être d’un diamètre de -3 et ne pas excéder 2 mètres en longueur.

6.6.4 : La procédure d’échantillonnage ne doit pas nécessiter un démarrage du moteur ni le retrait de carrosserie (à l’exception du museau de la voiture et de la trappe sur le connecteur de ravitaillement).

Peu de chances pour Aston Martin F1 de gagner son appel

Ces éléments montrent très clairement une situation défavorable à Aston Martin F1. En effet, la disqualification a eu lieu sur la base d’une impossibilité de prélever plus de 30 centilitres de carburant sur la monoplace, loin du litre nécessaire.

Aussi, l’Article 6.6.2 n’est pas respecté, et c’est celui-ci que les commissaires ont cité dans leur rapport pour justifier la disqualification de Vettel. On rappelle par ailleurs que la disqualification est la sanction standard pour une infraction au Règlement Technique.

L’Art. 6.6.4, quant à lui, joue également en défaveur de Vettel, puisque si l’échantillon n’a pu être prélevé par des méthodes satisfaisantes pour les commissaires hier, il est probable que l’équipe doive démonter des pièces sur la monoplace afin de fournir le fameux échantillon.

De là, Aston Martin va devoir trouver une zone grise et une interprétation de l’impossibilité de retirer l’échantillon qui pourrait répondre à l’Article 6.6.3. Néanmoins, les commissaires étaient hier dans le stand de l’équipe après la convocation de Vettel et on peut penser que la solution d’une pompe externe a déjà été tentée.

Retrouvez notre débriefing du GP de Hongrie dans ’Grand Prix’, votre talk sur la F1. Nous reviendrons sur cette course riche en rebondissements à 20h30 ce soir, sur Nextgen-Auto.com et sur Twitch !

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less