Formule 1

L’Alpine Academy dévoile son bilan de mi-saison

Les jeunes aspirants à la Formule 1 sont engagés en F2 et F3

Recherche

Par Olivier Ferret

14 août 2021 - 07:48
L’Alpine Academy dévoile son bilan de (...)

Davide Brivio, le directeur de la compétition d’Alpine F1 Team, a dévoilé le bilan à la mi-saison de la filière des jeunes pilotes de la marque française, qui a pris la succession de la Renault Academy en même temps que l’équipe d’Enstone a été rebaptisée.

L’Italien revient sur les prestations de ses jeunes pilotes lors des manches de F2 et F3.

"L’Alpine Academy est une branche très importante d’Alpine Racing et d’Alpine F1 Team. Nous avons cinq pilotes extrêmement talentueux en Zhou, Christian, Oscar, Caio et Victor et un avenir brillant les attend sans l’ombre d’un doute."

"Cette année, nous nous concentrons sur deux catégories – la Formule 2 et la Formule 3 – intégrées aux Grands Prix de Formule 1. Dans l’ensemble, nous sommes plutôt satisfaits de la saison jusqu’ici, même si les résultats ne reflètent pas toujours notre plein potentiel."

"En Formule 2, nous sommes bien placés avec trois immenses talents. Oscar et Zhou occupent les deux premières places du championnat tandis que Christian a souvent manqué de réussite et n’a pas eu l’occasion de véritablement confirmer toutes ses promesses. Je suis convaincu que d’autres programmes envient notre trio qui démontre le niveau extrêmement relevé en F2. Oscar a été impressionnant malgré son statut de débutant après son titre en Formule 3 et nous avons hâte de voir où ses progrès le mèneront. Zhou possède beaucoup d’expérience dans la catégorie et sera également dans le match jusqu’à la fin de l’année."

"En Formule 3, nous avons Victor et Caio, deux rookies qui affichent déjà d’excellentes performances. Tous deux progresseront davantage encore au fur et à mesure que leur expérience croît. Nous sommes satisfaits de leur travail et ils chercheront à retrouver leur forme du début de saison dès la rentrée."

"Il s’agit d’une année intéressante, mais elle apporte aussi son lot de défis avec le nouveau format en vigueur en F2 et F3. Les courses ont été très disputées, et donc agréable à suivre, même si de bonnes prestations en qualifications sont pénalisées par les grilles partiellement inversées des deux premières courses. La stratégie est d’être le plus fréquemment possible le mieux placé dans les trois manches de chaque week-end. Oscar et Zhou s’en tirent très bien jusqu’ici et nous avons hâte de voir nos cinq pilotes extraire le maximum du matériel à leur disposition lors des prochains rendez-vous."

"Au-delà de leur programme, nous recherchons toujours des outils pour intégrer nos pilotes à l’environnement de la Formule 1. Oscar, Zhou et Christian ont déjà effectué plusieurs tests avec la R.S.18 cette saison. Zhou a fait ses débuts en essais libres avec l’écurie de F1 en Autriche au mois de juillet et tous les trois sont régulièrement au simulateur pour soutenir l’équipe de course et obtenir une expérience inestimable."

"Merci également à Mia Sharizman pour son travail. L’Academy évolue à un niveau très élevé et ce dur labeur se poursuivra pour les aider à atteindre des sommets dans leur carrière. Profitons pour l’instant de cette pause bien méritée avant de nous reconcentrer sur la piste dès la rentrée."

Interview de Mia Sharizman, directeur de l’Alpine Academy

Comment évaluez-vous les performances de cette année ?

Formule 2 : Jouer le titre a toujours été l’objectif principal de Zhou avant même sa troisième année et il l’a clairement démontré dans la première moitié de saison. Après avoir obtenu sa première victoire à Sotchi l’an passé, Zhou a affiché la confiance nécessaire pour chasser de nouveaux succès. Il est le pilote s’étant le plus souvent imposé cette année, à trois reprises, dont deux lors des courses longues à Bahreïn et Silverstone. Il a considérablement amélioré ses performances sur les circuits urbains avec un podium sur chaque épreuve, ce qui souligne l’accélération de son développement. Son excellente contribution aux essais libres en Autriche valide également tout son travail fourni au sein de l’Academy.

Les performances d’Oscar dans la première moitié de saison ont été remarquables. Son sang-froid dans les situations les plus difficiles montre qu’il possède tous les éléments pour jouer le titre jusqu’à la fin de l’année. René Rosin et toute l’équipe PREMA ont été exceptionnels dans leur relation avec Oscar. Les deux parties semblent comprendre ce dont l’autre a besoin. Oscar est le pilote comptant le plus de podiums et il est le seul à ce jour à être monté sur le podium à chaque manche.

Du côté de Christian, la première moitié de saison a été compliquée. Il n’a pas été en mesure de reproduire ses performances vues lors des essais de présaison durant les week-ends de course. Il n’a fini qu’à quatre reprises dans les points, mais a atteint le podium par deux fois. Nous connaissons néanmoins son talent et nous serons à ses côtés pour lui permettre de renouer avec la victoire. Il n’a plus rien à perdre sur la suite de l’année.

Formule 3 : Victor est le débutant le mieux classé au championnat et a renforcé notre confiance en son talent à mi-saison. Sa campagne a bien commencé à Barcelone et au Paul Ricard. La barre était placée haut après ses magnifiques performances, notamment devant son public en France. MP Motorsport a travaillé dur pour effectuer un grand pas en avant par rapport à l’an dernier et cela s’est vu dans les quatre premières manches du calendrier.

Caio est le deuxième meilleur rookie au classement général et ses progrès avec Victor valident la décision de l’Academy de les réunir dans la même équipe. Il a affiché son excellent rythme sur un tour en Autriche et sa capacité à remonter dans le peloton au Paul Ricard, en Autriche et en Hongrie.

Quelles sont vos attentes pour la suite de l’année ?

Formule 2 : De toute évidence, nous nous attendons à voir Oscar et Zhou continuer de se battre aux deux premières places du championnat jusqu’à la fin de l’année et Christian entrer dans les points, viser des podiums et des victoires sur les quatre dernières manches. Ils ne doivent néanmoins pas perdre de vue leur développement continu en tant que pilotes en démontrant leur talent auprès de l’équipe et à l’Academy.

La régularité sera primordiale pour la suite de la saison. Je crois que leur force psychologique et leur intelligence de course leur permettront de jouer le titre jusqu’au dénouement. Nous nous concentrerons sur ce domaine auprès d’eux avec l’Academy.

Formule 3 : Pour Victor et Caio, qui sont actuellement les deux meilleurs débutants du championnat, leur objectif est de continuer à travailler ensemble et d’aider l’équipe à avancer et progresser vers les avant-postes de la grille. Ils sont dans la bonne écurie et le bon environnement pour poursuivre leur apprentissage. Nous sommes convaincus que les résultats suivront.

Quel est à ce jour votre moment préféré de la saison ?

Jusqu’ici, le moment fort de l’année a été Bahreïn, où nous avons vu nos trois pilotes de Formule 2 se battre roues contre roues pour la victoire. Ils ont bataillé fort et se sont poussés mutuellement dans leurs retranchements tout en partageant un immense respect mutuel. C’est la quintessence de notre travail avec les jeunes pilotes depuis la création de l’Academy en 2016.

Guanyu Zhou

Guanyu Zhou a entamé sa troisième campagne en Championnat FIA de Formule 2 de belle manière. Le pilote UNI-Virtuosi s’est emparé des commandes du classement général après s’être imposé en ouverture de saison à Bahreïn avant de s’offrir une deuxième victoire dans la foulée à Monaco. Il s’est adjugé un troisième succès plus récemment lors de la course dominicale disputée en lever de rideau du Grand Prix de Grande-Bretagne. Ses performances lui ont permis de finir régulièrement dans les points et de monter sur le podium à cinq reprises durant les quatre premières étapes du calendrier.

Fort de ces résultats, le Chinois occupe la deuxième place à mi-parcours du championnat.

Cette campagne a également vu Zhou aiguiser son coup de volant en Formule 1 en s’installant dans l’A521 de Fernando Alonso durant la première séance d’essais libres du Grand Prix d’Autriche. Il est ainsi devenu le deuxième pilote originaire de Chine continentale à s’exprimer lors d’une séance officielle en F1. Le pilote âgé de vingt-deux ans se concentre désormais sur la seconde moitié de saison où tout reste à jouer sur les quatre derniers rendez-vous.

Guanyu Zhou : « La saison a été plutôt bonne jusqu’ici. Je ne m’attendais pas à mener le championnat aussi tôt. Tout est devenu beaucoup plus serré avec le nouveau format, y compris les écarts au général, et nous avons bien sûr tous dû nous adapter aux trois courses par week-end et à des grilles différentes sur chaque manche du calendrier. Je pense que Silverstone a été un moment fort de ma campagne, car il était vraiment satisfaisant de réussir à revenir fort pour remporter la course longue après une erreur de ma part plus tôt dans le week-end. »

Objectif de fin de saison : « Mon objectif est de remporter le championnat. Cela se jouera à qui sera le plus régulier et commettra le moins d’erreurs à partir de maintenant. Je dois tout réunir pour créer une dynamique me permettant de m’emparer du titre. »

Christian Lundgaard

Christian Lundgaard occupe actuellement la douzième place du Championnat FIA de Formule 2 après un début d’année difficile.

Après une campagne prometteuse conclue au septième rang grâce à d’excellentes performances, dont deux victoires à Spielberg et au Mugello, la première moitié de saison de Christian en 2021 a été marquée du sceau de l’irrégularité.

Le premier rendez-vous du calendrier à Bahreïn laissait augurer de belles choses pour Christian. Deuxième des qualifications, le Danois a fini sixième de la première course avant de terminer deuxième au terme d’une bataille titanesque l’opposant à ses partenaires de l’Alpine Academy, Zhou et Oscar, le futur vainqueur.

Les trois meetings suivants ont toutefois été frappés par la malchance, des erreurs ponctuelles et deux abandons consécutifs dus à des pannes mécaniques à Monaco. Christian a néanmoins pris une belle troisième place dans la première course à Silverstone avant la pause estivale.

Christian Lundgaard : « C’était compliqué. Nous savons tous où nous nous situons au championnat et je n’en suis clairement pas satisfait. Nous avons rencontré quelques soucis nous ayant coûté beaucoup de points et nous n’avons pas été assez compétitifs de manière générale. Nous l’étions à Bahreïn, mais nous étions trop en retrait après cela. La première moitié de saison n’a pas tourné à notre avantage et il est clair que nous ne sommes pas dans la course au titre comme nous devrions l’être. Nous sommes à mi-parcours et nous essaierons de renverser la tendance dans la mesure du possible, mais je pense que nous devrons faire des changements drastiques pour revenir dans le match. L’équipe et moi savons que nous ne sommes pas là où nous voulons être et nous devons travailler encore plus dur pour nous améliorer. »

Objectif de fin de saison : « Nous devons assurément progresser. Nous serions heureux si nous pouvions améliorer la voiture de 10 %, par exemple en gagnant un demi-dixième par tour. Nous devons minimiser notre nombre d’erreurs, améliorer notre prise de décision et notre régularité. En commençant cette année, j’espérais que nous aurions progressé grâce à ce que nous avons appris en 2019. C’est notre objectif principal. Si nous pouvons inverser la tendance, les résultats suivront. »

Oscar Piastri

Oscar Piastri mène le Championnat FIA de Formule 2 grâce à son excellente première moitié de saison.

Après avoir remporté le titre en Formule 3 dès sa première campagne en 2020, Oscar a été promu en Formule 2 avec PREMA Racing pour poursuivre sur sa lancée. L’Australien a été immédiatement dans le rythme en décrochant sa première victoire dans la deuxième course de la saison à Bahreïn au terme d’une bataille passionnante l’opposant aux autres membres de l’Academy, Zhou et Christian.

Sa régularité dans toutes les séances s’est prolongée à Monaco, Oscar terminant deux fois deuxième dans les rues de la Principauté. Il s’est ensuite offert un podium supplémentaire dans la course longue à Bakou avant de signer sa première pole position à Silverstone. Oscar a inscrit de nouveaux points dans les deux premières courses avant une troisième place pour conserver les commandes du championnat avant la pause estivale.

Oscar Piastri : « C’est une très bonne entame de saison. Nous sommes bien partis en étant d’entrée dans le coup. C’était génial de s’imposer dès mon premier week-end en Formule 2. Le rythme nous manquait initialement, mais nous sommes progressivement devenus plus rapides au cours de ce premier meeting et nous le sommes restés de manière régulière depuis avec cinq podiums et une victoire jusqu’ici. Le rythme en qualifications était un domaine sur lequel nous nous sommes concentrés lors des essais d’après-saison l’an dernier et ceux de présaison cette année et nous avons maîtrisé ce sujet. Je pense que la pole à Silverstone souligne le travail réalisé et c’est un point positif. Le rythme de course était tout aussi solide. Il y a eu quelques erreurs et certaines choses sur lesquelles je peux travailler, mais c’est naturel pour une première campagne en F2. Le bilan est bon dans l’ensemble et je dirais que c’est plutôt bien d’être en tête du championnat à mi-saison. »

Objectif de fin de saison : « L’objectif est d’essayer de remporter le championnat. Nous le menons au mérite pour le moment. La chance n’y est pour rien, car nous avons été vraiment rapides sur chaque week-end. Je sais que je peux me battre pour le titre. J’aimerais signer de nouvelles victoires, comme tous les pilotes, tout en maintenant nos bonnes performances en qualifications. Une victoire dans une course du dimanche serait la bienvenue, surtout après l’avoir manquée à Silverstone. Nous devons conserver notre approche comme elle nous a réussi jusqu’ici. Des poles, des victoires et un titre ne seraient pas de refus ! »

Caio Collet

Caio Collet est actuellement dixième du Championnat FIA de Formule 3 après des résultats mitigés durant la première moitié de saison.

Après deux bonnes campagnes en Formule Renault Eurocup, Caio affiche de belles promesses pour ses premiers tours de roues en F3. Ses débuts réussis en Espagne lui ont ainsi permis d’entrer dans les points à trois reprises tout en montant sur le podium de la première course.

La deuxième manche a vu Caio terminer à nouveau troisième dans la course finale au Circuit Paul Ricard. Les rendez-vous suivants ont toutefois été moins fructueux et teintés de déception avec une septième place comme seul réconfort dans la dernière épreuve à Spielberg. Le bilan aurait pu être bien différent si le Brésilien n’avait pas perdu sa première pole position dans la catégorie en raison d’une infraction aux limites de la piste.

Caio Collet : « Notre saison a été faite de hauts et de bas jusqu’ici. Nous avions bien commencé avec des points sur chaque course et un rythme plutôt bon sur le premier rendez-vous. Nous ne cessions de progresser, notamment en qualifications. Nous nous sommes battus pour la pole au Paul Ricard et en Autriche. Nous avons ensuite connu moins de réussite sur ces deux meetings. C’était un peu irrégulier comme cela peut être le cas pour une première campagne dans une nouvelle catégorie. Nous travaillons vraiment dur pour poursuivre notre développement. Nous pouvons voir des progrès de la part de l’équipe et de mon côté à chaque manche et c’est vraiment positif. J’attends le reste de la saison avec impatience. »

Objectif de fin de saison : « Nous devons être plus réguliers sur les trois rendez-vous restants, car les deux derniers week-ends ont été décevants. Nous nous battions pour de bonnes positions dans les courses principales et les qualifications. Nous devons boucler des week-ends propres avec des points à chaque course et jouer le podium comme c’était le cas en début d’année, le tout en effectuant de nouveaux progrès. C’est mon objectif. Analysons où nous pouvons nous améliorer, travaillons dessus et faisons de notre mieux pour nous battre pour la victoire. »

Victor Martins

Victor Martins a remporté la Formule Renault Eurocup en 2020 au terme d’une campagne incroyable l’ayant vu signer sept victoires et quatorze podiums. Grâce à cette performance, Victor a rejoint l’Alpine Academy en février.

Aligné chez MP Motorsport, Victor a réalisé un beau début de saison en Espagne en terminant neuvième de sa première course en Championnat FIA de Formule 3. Le Français âgé de vingt ans en voulait toutefois plus et s’est offert un premier podium dès son deuxième départ dans la catégorie avant de conclure son week-end en finissant cinquième le lendemain.

Sa série s’est poursuivie en France. Galvanisé par son public, Victor a terminé par deux fois sur le podium, en plus d’une quatrième place. L’Autriche lui a permis d’obtenir son sixième top cinq en sept courses, mais le Français a eu moins de réussite par la suite avant de boucler la première partie de saison dans des conditions piégeuses en Hongrie. Après les quatre premiers rendez-vous, Victor est septième du classement général avec 66 points à son actif.

Victor Martins : « Je suis plutôt satisfait de ma première moitié de saison. Les deux premières épreuves se sont très bien passées. J’ai réussi à m’adapter rapidement à la voiture, au format du week-end et à la gestion des duels en course. Ce sont des éléments complètement différents de ce que j’ai connu dans le passé, notamment en Formule Renault. J’ai de grandes ambitions, donc je ne peux évidemment pas être satisfait de mes mauvaises performances en Hongrie, mais je préfère rester positif et me dire que je suis le meilleur rookie au championnat. J’ai déjà acquis beaucoup d’expérience grâce à ces quatre premiers rendez-vous. »

Objectif de fin de saison : « Je vais attaquer les courses les unes après les autres sans penser au championnat. C’est ainsi que j’obtiens les meilleurs résultats. Bien sûr, je continuerai à travailler dur pour extraire le maximum de la voiture et prendre du plaisir au volant. C’est important. Il ne nous reste que trois week-ends, dont celui à domicile pour l’équipe à Zandvoort. J’ai déjà hâte d’y être et de revivre en quelque sorte ce que j’ai vécu au Paul Ricard avec le soutien du public tout au long du week-end. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less