L’Alpine A522 bénéficie d’une ’colonne vertébrale très solide’

Le directeur technique explique le concept de sa F1 2022

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 septembre 2022 - 13:01
L'Alpine A522 bénéficie d'une

Alpine F1 a fait de son projet 2022 une monoplace entièrement nouvelle, avec un châssis répondant au nouveau règlement et un moteur entièrement revu pour s’y intégrer au mieux. Cela est censé permettre à l’équipe de développer sa monoplace avec une base plus homogène.

Pour le moment, ce choix donne raison à Alpine puisque l’A522 semble efficace sur tous les types de circuits. Matt Harman, le directeur de l’équipe, confirme que c’était bien l’objectif du travail de fond mené sur la structure de la monoplace.

"Nous avons travaillé incroyablement dur pendant un certain nombre d’années avant le début de ces réglementations pour mettre de nouvelles technologies dans notre voiture de course" a déclaré Harman. "Cela nous a permis d’avoir une colonne vertébrale très solide, un bon squelette dans la voiture."

"Nous avons des technologies très efficaces à l’intérieur. Cela nous permet de nous concentrer sur nos exigences en matière d’aérodynamisme et sur nos performances mécaniques pour nous assurer que nous pouvons progresser, donc nous sommes dans une bonne position actuellement."

Cela a été fait avant tout pour que la voiture puisse offrir de bonnes performances aérodynamiques : "L’intention initiale de notre voiture de course pour cette année était de s’assurer qu’elle soit aérodynamique. Il s’agit de s’assurer que chaque aspect de la voiture soutient ou favorise la performance aérodynamique."

"Et c’est ce que nous avons fait. Chaque technologie que nous mettons dans la voiture est faite pour s’assurer que nous donnons à nos aérodynamiciens le maximum d’espace pour s’exprimer."

"Et je pense que vous pouvez voir que rien n’entrave le travail de nos aérodynamiciens. Ce sont seulement nos propres idées qui nous limitent en ce moment. C’est donc une philosophie importante et je pense qu’elle nous permet d’aller de l’avant."

Une meilleure synergie entre Enstone et Viry

L’intégration réussie du moteur dans le châssis a parfois fait défaut à Renault par le passé, notamment à cause de tensions entre les deux usines d’Enstone, où l’écurie fabrique les châssis, et Viry, où les blocs propulseurs sont développés.

Alan Permane, le directeur sportif d’Alpine F1, confirme que l’équipe bénéficie grandement d’une meilleure collaboration entre les deux sites : "Matt passe beaucoup de temps à Viry à travailler en étroite collaboration avec ces gens-là."

"En piste, nous avons toujours eu une bonne relation avec eux. Je pense que dans un passé très lointain, nous aurions pu être coupables d’être deux équipes, ou qu’ils aient critiqué l’unité de puissance. Ce n’est pas du tout le cas maintenant."

"Ce n’est pas du tout conçu par Enstone. Mais c’est fait en collaboration avec eux, notamment en ce qui concerne l’architecture, où les pièces vont, et ce genre de choses, donc c’est une relation très forte."

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos