L’ADN de la Mercedes F1 ’changera’ en 2023 d’après Toto Wolff

Même si elle ne sera pas forcément très différente en apparences

Recherche

Par Paul Gombeaud

25 octobre 2022 - 17:39
L'ADN de la Mercedes F1 'changer

Mercedes F1 a fait de beaux progrès durant la deuxième partie de saison, mais pas au point de jouer la victoire à la régulière comme nous l’avons vu ce weekend à Austin, où Red Bull gardait un avantage conséquent.

L’écurie allemand entend désormais inverser la tendance en 2023 et riposter face à Red Bull et Ferrari. Mais il faudra pour cela concevoir une monoplace bien plus performante que l’actuelle W13, quitte à changer de nombreux éléments sur la monoplace.

Toto Wolff affirme d’ailleurs que la future W14 sera visuellement un peu différente de sa devancière, mais que les changements seront en réalité plus profonds que ça.

"L’ADN de notre voiture va changer pour l’année prochaine, c’est une évidence," a déclaré l’Autrichien.

"Ca ne signifie pas forcément que notre châssis aura une apparence complètement différente. Mais il est certain qu’une partie de l’architecture de la voiture changera."

Si Mercedes F1 terminait troisième du championnat des constructeurs cette année, elle se verrait accorder 14% de temps supplémentaire en soufflerie que sa rivale Red Bull, déjà championne en 2022.

Après que son équipe ait pâti de cette règle en 2022, Wolff compte bien en profiter l’année prochaine.

"C’était un désavantage important jusqu’ici, car en 2021 nous avons mené puis remporté le championnat du monde des constructeurs."

"Durant la première partie de saison 2022, nous avons ainsi eu 7% de temps en moins en soufflerie que Red Bull sur les derniers 18 moins, et c’est encore moins comparé à Ferrari. Maintenant, cela bascule dans l’autre sens."

"Comparé à Red Bull, nous aurons 14% de temps supplémentaire si nous terminons troisièmes. C’est la raison pour laquelle ces règlements ont été conçus, afin de donner la possibilité aux équipes de récupérer un avantage."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos