Formule 1

L’adaptabilité : la plus grande qualité d’Alonso en F1 selon Permane

Et son sens du détail – car il n’y a pas que la vitesse pure

Recherche

Par Alexandre C.

21 novembre 2020 - 17:05
L’adaptabilité : la plus grande (...)

Alan Permane, le directeur sportif de Renault, et depuis longtemps présent à Enstone, s’est confié au podcast "Beyond the Grid" pour faire le point sur l’actualité du Losange, comme sur son avenir.

Cet avenir s’écrira avec un nom bien connu de l’équipe l’an prochain : celui de Fernando Alonso, que fera son grand retour.

Pourquoi donc Renault (bientôt Alpine) a-t-elle rappelé Alonso pour remplacer Daniel Ricciardo ? Pour Permane, cela ne tient pas qu’à la vitesse pure de l’Espagnol. Loin de là…

« C’est sa vitesse. Je n’ai jamais été l’ingénieur de Fernando Alonso - mais j’ai fait un test avec lui à un moment donné - mais sa capacité d’adaptation, elle aussi, était incroyable. »

« Donc en 2004, j’étais l’ingénieur de Trulli, nous avons pris le dessus sur Fernando Alonso une fois : nous avons gagné à Monaco... c’était ma première victoire en tant qu’ingénieur de course, c’était assez spécial. Mais Fernando avait cette façon de conduire cette voiture où il martelait vraiment les pneus avant, pour... prendre les virages de manière très serrée, et utiliser cela pour stabiliser la voiture - et il était donc très dur sur les pneus avant. »

« Nous devions ravitailler les voitures en essence à l’époque, donc les arrêts multiples étaient courants. Et je me souviens avoir dit à Giancarlo [Fisichella] au début de 2005 - je me souviens exactement où nous étions - assis à la cantine d’Enstone, pensant que nous allions avoir ce type parce que nous n’avions qu’un seul train de pneus pour les qualifications et la course. »

« Et Fernando, du jour au lendemain, a complètement changé son style de pilotage, pour faire face à cette règle du pneu unique, et tout d’un coup, il a été super doux sur le pneu avant gauche. Je pense donc que l’adaptabilité était l’un de ses principaux atouts. »

« Bien sûr, il est d’une rapidité phénoménale, mais je pense que sa capacité d’adaptation – et j’ai pu le voir en le préparant pour l’an prochain -, c’est son souci du détail. C’est incroyable. Il y a des questions, des questions, des questions... et toutes sortes de choses qui arrivent tout le temps, sans arrêt. Donc, l’année prochaine sera une bonne année. »

Le dévouement au travail de Fernando Alonso, qui vit par et pour la F1, est ainsi sensationnel, poursuit Permane.

« J’ai l’impression qu’en week-end de course, il m’envoie des SMS ou des messages sur mon ordinateur portable en me disant "n’oublie pas ceci" ou "pense à cela" et il est assis à la maison ! »

« Et il écoute nos réunions par-là, et vous pensez qu’il a raison... et je sais que cela ne sera que décuplé quand il viendra. »

Renault F1 - Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less