Formule 1

L’absurdité de la pénalité de Räikkönen corrigée dès Portimao ?

Un article du règlement en cause

Recherche

Par Alexandre C.

23 avril 2021 - 09:39
L’absurdité de la pénalité de Räikkönen

La pénalité de 30 secondes infligée à Kimi Räikkönen, et qui a coûté au Finlandais et à Alfa Romeo deux points, a été elle-même qualifiée de contradictoire par la FIA dans son compte-rendu d’après-course.

Pour rappel, Kimi Räikkönen avait été sanctionné car il n’avait pas « osé » reprendre sa position initiale (après une sortie dans l’herbe), alors que les voitures suivaient la voiture de sécurité, avant le restart sous départ lancé.

L’article 42 du Règlement sportif est en cause : il dispose que le pilote doit obligatoirement reprendre sa position en piste avant un départ lancé (ce qui était le cas puisque les lumières de la voiture de sécurité étaient éteintes, les pilotes étant alors dans une situation comparable au tour de chauffe) ; faute de quoi, le pilote doit partir de la pitlane au risque d’être sanctionné. Mais Kimi Räikkönen a donc voulu être trop prudent : et en effet, pourquoi aurait-il dépassé des voitures sous voiture de sécurité ? La chose était contre-intuitive.

D’autant plus qu’en temps normal, quand les lumières de la voiture de sécurité ne sont pas éteintes, dépasser une voiture est immédiatement sanctionnée. Sergio Pérez l’a été pour ces mêmes raisons à Imola (10 secondes de pénalité).

Autrement dit, il y a une contradiction même dans le règlement FIA. Pourquoi dépasser une voiture sous SC est autorisé dans un cas, et pas dans l’autre ? On pourrait même dire que juste avant un départ lancé, reprendre sa place est encore plus dangereux.

Les commissaires notaient donc cette contradiction eux-mêmes : « Les commissaires considèrent comme une contradiction supplémentaire le fait que lorsque les voitures sont derrière la voiture de sécurité, pendant une période de voiture de sécurité, il leur est interdit de se dépasser, mais que lorsqu’elles sont derrière la voiture de sécurité pour un redémarrage, elles y sont autorisées - alors que les raisons du départ lancé sont que les conditions de piste ne permettent pas un départ arrêté. »

Mais le précédent d’Imola pourrait amener à une modification de la règle.

Il faut donc ainsi simplifier la règle… Et la FIA en est bien consciente.

Les discussions sont donc en cours pour que la règle soit modifiée dès le prochain Grand Prix, à Portimao. Le sujet a été abordé hier à la Commission F1. Mais selon The Race, les pourparlers n’auraient pas encore été aboutis.

L’idée de la rénovation de l’article 42.6 serait de réduire son application aux tours de formation seulement, au début de chaque Grand Prix. Ainsi dans le cas d’un départ lancé sous voiture de sécurité, les pilotes ne reprenant plus leur position ne seraient plus sanctionnés. Ils pourraient s’élancer à leur « nouvelle position » (moins bonne, après une sortie de piste) sans devoir partir de la pitlane. Les pilotes prudents ne seront ainsi plus sanctionnés ! Reste à voir ce qu’il se passera si les pilotes reprennent effectivement leur position en piste : a priori, ils ne devraient pas être sanctionnés non plus.

Pour rappel, un changement de règlement sportif au beau milieu d’une saison nécessite une super majorité de 30 voix (la FIA a 10 voix, la FOM 10 voix, et chaque équipe une voix). Ainsi deux équipes pourraient bloquer ce changement de règlement (on ne verrait pas bien pourquoi…). Le Conseil Mondial du Sport Automobile devrait enfin ratifier la décision.

Malheureusement pour Alfa Romeo, ce changement de règlement ne sera pas rétroactif…

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less