Formule 1

Kvyat en ‘total désaccord’ avec sa pénalité

Les commissaires ont estimé qu’il était pleinement coupable

Recherche

Par A. Combralier

14 avril 2019 - 11:22
Kvyat en ‘total désaccord' avec sa (...)

La « torpille » a-t-elle payé sa réputation ce dimanche à Shanghai – acquise sur ce même circuit en 2016 ? Daniil Kvyat a été en effet pénalisé d’un drive-through par les commissaires, pour l’incident du premier tour (au virage 6) qui l’a confronté aux deux McLaren.

Les commissaires ont été plutôt sévères avec le pilote Toro Rosso. Daniil Kvyat a d’abord heurté la McLaren de Carlos Sainz ; sous l’effet du choc, la Toro Rosso s’est déportée sur Lando Norris, le mettant brièvement sur deux roues. La course des McLaren fut, dès lors, compromise.

Daniil Kvyat pouvait lui continuer sans dégâts apparents. C’est peut-être ce qui a aussi motivé la décision des commissaires…

« Les commissaires ont étudié la vidéo et ont conclu que le pilote de la voiture numéro 26, Daniil Kvyat, avait perdu le contrôle de sa voiture à la sortie du virage 6, heurtant les deux voitures sur sa gauche » a précisé la FIA après l’arrivée. « Le pilote a causé ces collisions de son propre fait, et les commissaires ont déterminé que sa faute était pleine et entière. »

Daniil Kvyat a également écopé de deux points de pénalité sur son permis.

Evidemment mécontent de son sort, l’ancien pilote Red Bull a voulu discuter avec les commissaires pour leur expliquer sa version des faits. La 10e place de son coéquipier Alexander Albon, pourtant parti des stands, nourrira inévitablement ses regrets.

« C’est une course malheureuse étant donné le rythme que nous avions aujourd’hui. C’est très déplaisant d’avoir pas pu concrétiser notre rythme en quoi que ce soit lors des deux dernières courses. C’est une douche froide pour nous, parce qu’il y avait vraiment le potentiel pour entrer dans les points. »

« Concernant l’incident du premier tour, je l’ai revu de nombreuses fois et honnêtement, je suis en total désaccord avec la pénalité. Je parlerai avec les commissaires, en coulisses, pour voir leur opinion là-dessus. »

« Je n’avais absolument aucun sous-virage, rien de cela. C’était en sortie de virage, et ma voiture était déjà totalement droite. Le règlement dit que je dois laisser la largeur d’une voiture comme espace, et comme il y avait trois voitures en un virage, avec une qui revenait sur la piste très rapidement, j’ai été pris en sandwich. Ensuite j’ai été déporté en raison de la collision avec la voiture de derrière, et j’ai heurté la voiture de Lando Norris. »

« Donc je parlerai aux commissaires pour essayer de trouver une solution. »

« Je n’ai pas vu la caméra embarquée de Carlos Sainz, mais j’ai vu la mienne et celle de Lando Norris. Et je ne vois pas ce qu’il y a honnêtement à me reprocher dans cet incident. C’est pourquoi je ne comprends pas cette pénalité. »

Toro Rosso

expand_less