Formule 1

Kubica est mécontent de ses performances, mais heureux d’avoir démontré ses capacités physiques

Il fait le bilan d’une saison d’épreuves

Recherche

Par A. Combralier

14 novembre 2019 - 20:17
Kubica est mécontent de ses performances,

Robert Kubica vit, ce week-end à Interlagos, son avant-dernier Grand Prix en tant que titulaire chez Williams et en F1. Le Polonais finira sans doute, une fois de plus, mal classé ce dimanche ; il a pourtant de très bons souvenirs d’Interlagos, où il avait fini 2e en 2009.

« Cela remonte à longtemps » a soufflé le pilote Williams en conférence de presse.

A quoi s’attend-il pour ce week-end ?

« C’est difficile de le dire. Nous avons souffert toute l’année. En 2009 ce fut une vraie surprise pour moi que de finir sur le podium, puisque ce n’était pas une année formidable avec BMW. Mais je dirais que c’est presque impossible, cette année, de se battre pour une meilleure place que celles que nous avons obtenues cette saison. Même si Interlagos est un peu spécial, même si tout peut arriver ici, il faut avoir le rythme. »

« La météo joue un rôle important. Il y a eu de nombreuses courses, enthousiasmantes cette année, mais il faut avoir le rythme et c’est ce qu’il nous manque cette année. »

Avec le recul, que pourrait dire Robert Kubica de son niveau de performance cette année (il a été battu à chaque séance de qualifications par George Russell) ? Cela lui fait-il regretter son retour en F1 ?

« Ce n’est vraiment pas la saison la plus facile ou celle que nous espérions. Chaque membre de Williams n’est pas heureux de cette année. Nous aurions pu mieux gérer beaucoup de choses certainement. Mais nous avons aussi géré de bonne manière certaines choses cette saison. Les gars, sur la piste, ont toujours fait du très bon boulot avec ce que nous avons, surtout en début d’année, ce n’était pas facile et le groupe est resté uni, fort, ce qui est très, très positif. »

« Mais dans cette situation, même ces gars ne peuvent faire aller votre voiture une seconde plus vite. Ils peuvent faire aller votre voiture plus lentement, mais pas plus vite. Et vraiment il faut améliorer le rythme de la voiture, et tout deviendra plus facile. Et aussi pour les gars sur la piste ce sera plus facile et plus amusant. »

« Bien sûr, cela n’arrivera pas avec moi, car je quitte Williams, mais j’espère que l’équipe va améliorer sa situation dans le futur, surtout parce que ces gars le méritent. Ils travaillent dur, ce sont de bons gars. »

« Le tableau d’ensemble de ma saison est en grande partie masqué par ce que nous avons dû traverser cette saison. Beaucoup de choses n’ont pas aidé et ont influencé d’une manière négative ce que j’étais en capacité de faire. Mais je suis revenu en F1, au sommet du sport auto, après une longue période d’indisponibilité. Avec mes limitations, beaucoup de personnes ne pensaient pas même que j’aurais été capable de piloter. J’ai entendu beaucoup dire qu’au premier virage, je ne pourrais être en mesure de réagir ; et le premier tour, cela fait partie des choses que j’ai probablement su le mieux gérer cette année. J’ai entendu des rumeurs selon lesquelles je n’aurais pu courir à Monaco, et Monaco fut probablement l’un des circuits où j’ai le mieux pilotés cette année, même si j’étais toujours loin derrière. Mais sur le plan du ressenti, c’était positif. »

« Je quitte cette saison, en n’étant bien sûr pas heureux de la performance générale, mais assez heureux de la réaction que j’ai eue avec mon corps, mon esprit, mon cerveau face à ce défi difficile. »

L’an prochain, Robert Kubica est courtisé par Haas pour devenir un pilote d’essais et de simulateur. Où en sont ses plans pour 2020 ?

« Cela se présente assez bien. Bien sûr, le temps file, mais je suis assez confiant. Chaque semaine quelque chose arrive, en positif ou négatif, mais cela progresse. Donc je suis assez détendu, je travaille. Pour moi, la course, c’est quelque chose qui me rend impatient. Je travaille sur ça, en combinant peut-être différents programmes. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less