Krack : Les manœuvres des pilotes Alfa Romeo F1 étaient ’à la limite’ à Abu Dhabi

Il ne veut pas qu’Aston Martin F1 soit frustrée de sa 7e place

Recherche

Par Paul Gombeaud

23 novembre 2022 - 12:29
Krack : Les manœuvres des pilotes (...)

En marge du Grand Prix d’Abu Dhabi, 5 points séparaient Aston Martin F1 d’Alfa Romeo au championnat des constructeurs. Et selon Mike Krack, le directeur de l’équipe basée à Silverstone, les pilotes rivaux auraient eu un comportement parfois limite en piste.

Le dirigeant luxembourgeois évoque notamment Valtteri Bottas, qui aurait adopté une stratégie "très défensive" dans le but de "jouer avec les voitures vertes."

Aston Martin F1 plaçait finalement ses deux pilotes dans le top 10 et revenait à égalité de points au championnat, mais c’est bien Alfa Romeo qui terminait sixième grâce à la quatrième place de Bottas à Imola.

Pour autant, Krack ne veut pas que son équipe soit frustrée après ce résultat.

"Je pense que nous ne devons pas être frustrés. C’était une excellente fin de saison dans l’ensemble et ça aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre."

"Pour moi, Alfa Romeo se sont complètement concentrés sur nous. Certaines de leurs manœuvres étaient un peu à la limite, mais nous avions anticipé le fait que ça pouvait arriver. Nous savions donc qu’il nous faudrait être prudents si nous les dépassions. Et je pense que nos deux pilotes s’en sont très bien sortis."

Krack comprend la déception de Vettel

Pour sa dernière course en Formule 1, Sebastian Vettel réalisait un Grand Prix très réussi mais perdait beaucoup de temps en restant trop longtemps en piste. L’Allemand était un peu agacé à l’égard de la stratégie de son équipe, mais Krack a défendu la décision de ne lui faire faire qu’un seul arrêt.

"Ce n’était pas facile de choisir de faire un ou deux arrêts avant la course. En fin de compte, je dirais que nous avons maximisé nos chances."

"Et nous n’avons pas tenu compte d’Alfa Romeo. Je comprends pourquoi Sebastian était un peu frustré, il a vu son coéquipier, sur une stratégie différente, le dépasser."

C’est ensuite Daniel Ricciardo qui, en terminant 6 dixièmes devant Vettel, privait l’équipe d’un point supplémentaire et donc de la sixième place du championnat.

"C’est aussi la raison pour laquelle nous voulions tenir aussi longtemps que possible en piste au début, car cela nous donnait un avantage pneumatique en fin de course avec une stratégie décalée," poursuit Krack.

"C’est toujours le problème que vous rencontrez. Tout s’est déroulé comme prévu, mais vous perdez une seconde par-ci, une seconde par-là, et c’est ça le problème, vous n’êtes devant aucun d’entre eux."

"Donc de ce point de vue, il n’était pas à des kilomètres de Lance à la fin de la course, mais probablement que le double arrêt était la meilleure stratégie pour nous."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos