Krack : Lawrence Stroll a le droit d’être exigeant pour Aston Martin F1

Mais il y a un plan à respecter pour bien gérer cet investissement

Recherche

Par Franck Drui

26 septembre 2022 - 13:30
Krack : Lawrence Stroll a le droit (...)

Le patron d’Aston Martin F1, Mike Krack, a affirmé que le président de la marque, Lawrence Stroll, avait le droit d’être exigeant compte tenu de l’investissement financier qu’il a investi dans l’équipe.

Lawrence Stroll a investi massivement dans son équipe de Formule 1 comme dans Aston Martin. Stroll avait acquis en premier l’équipe en 2019 alors qu’elle s’appelait Force India, alors propriété de Vijay Mallya.

Il a renommé l’équipe Racing Point pour 2019 et 2020, avant de changer à nouveau le nom en Aston Martin, tout en continuant à investir généreusement dans l’équipe, en construisant une nouvelle usine à la pointe de la technologie et en embauchant parmi les meilleurs talents de la F1.

Mais le milliardaire canadien n’a pas encore récolté les fruits de son investissement, car Aston Martin connaît une saison décevante en 2022, actuellement neuvième du championnat des constructeurs, devançant seulement Williams.

Mike Krack a admis que Stroll était très exigeant et que son investissement met la pression sur l’équipe pour qu’elle soit à la hauteur.

"Les moyens financiers qu’il a mis dans cette équipe lui donnent le droit d’être exigeant. Mais il ne nous met pas trop de pression," assure Krack.

"Il est là une fois par semaine ou quelque chose comme ça, et veut savoir ce qui se passe, quelles sont les prochaines étapes, pourquoi avons-nous fait comme nous l’avons fait, que faisons-nous ensuite et quelle est notre stratégie. Et puis au bout de deux heures il a autre chose à faire. Ce n’est pas qu’il vient et décide de chaque élément, pas du tout."

"Il est justifié de donner à votre président une mise à jour au moins chaque semaine. Il y a aussi des appels téléphoniques entre les deux. Mais, en fin de compte, j’admire sa patience, honnêtement. Parce que le succès n’est pas arrivé comme il le souhaitait depuis le début, et la patience dont il a fait preuve montre qu’il est réaliste et comprend ce qui est fait."

Krack, qui a déjà travaillé dans le sport automobile avec Porsche et BMW, a expliqué comment il a géré l’équipe à la lumière de l’importante injection d’argent qu’ils ont reçue.

"Lorsque vous avez une injection d’argent, la pensée est normalement : ’nous pouvons et nous voulons en faire en plus’. Et parfois, le plus difficile est de dire d’attendre de se concentrer uniquement sur un point majeur pour la suite jusqu’à ce que nous l’ayons résolu. Il ne faut pas aller trop vite."

"Ce n’est pas parce qu’on vous donne 6 cartouches qu’il faut toutes les tirer d’un coup. Et c’est le truc - se concentrer sur un élément crucial et passer au suivant quand l’un est terminé. Oui, nous devons apporter des améliorations mais il y a un plan. Personne ne gagne en F1 juste parce qu’il a plus d’argent ou plus de personnes ou plus de ressources. Cela aide mais c’est l’harmonie dans l’efficience qui fait le succès."

"Et à la fin de la quatrième année, ou au milieu de la cinquième année de notre plan, si vous pouvez voir de nets progrès, c’est que le chemin a été suivi avec les bons ajustements en cours de route."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos