Jos Verstappen : Max est encore plus dangereux lorsqu’il est challengé

Mais il ne faut surtout pas crier victoire trop vite

Recherche

Par Paul Gombeaud

14 juin 2022 - 17:24
Jos Verstappen : Max est encore (...)

Jos Verstappen s’était montré très critique à l’égard de Red Bull après le Grand Prix de Monaco, estimant que l’équipe avait favorisé Sergio Perez au détriment de son fils, Max, et que des points s’étaient bêtement envolés au championnat.

Forcément, ’Jos the boss’ était de bien meilleure humeur suite au Grand Prix d’Azerbaïdjan, où Max Verstappen s’est imposé devant Perez. Il estime que son fils, actuellement mis sous pression par la belle progression de son coéquipier, était surmotivé à Bakou après avoir été battu à Monaco.

"Vous pouviez voir à quel point Max était motivé," a déclaré Jos Verstappen, qui fut pilote de F1 entre 1994 et 2003.

"Cela était bien sûr dû à la course précédente à Monaco, même s’il ne se laisse pas vraiment atteindre par tout ça. Je pense que c’était beau à voir, ça le rend encore meilleur. Un max challengé est un Max encore plus dangereux."

Le Néerlandais âgé de 50 ans a reconnu que l’abandon de Charles Leclerc, qui était alors en tête de l’épreuve, a fortement aidé ce weekend, car tenter un dépassement sur la Ferrari aurait pu être très risqué.

"Je pense que Max était très performant à Bakou et soyons honnêtes : le déroulement de l’épreuve nous a été favorable."

"Je pense que Ferrari prenait la bonne décision en arrêtant Leclerc durant la voiture de sécurité virtuelle. Lorsque Max est entré plus tard, il avait 13 secondes de retard."

"Il y a eu une autre voiture de sécurité virtuelle plus tard, et Leclerc aurait de nouveau pu en tirer un avantage. Le fait qu’il ait dû abandonner à cause d’un problème technique a joué en notre faveur."

"Max aurait pu le rattraper, mais il lui aurait fallu prendre des risques pour le dépasser. Mais ce ne fut pas nécessaire."

Verstappen possède désormais une marge confortable sur Leclerc avec 34 points d’avance au championnat, mais Jos rappelle que la tendance pourrait rapidement s’inverser de nouveau.

"Une victoire est toujours belle, et c’est bien de voir les courses qu’enchaînent Max et Red Bull."

"Après deux abandons en début de saison, tout le monde pensait que c’était peut-être déjà terminé. Désormais, c’est Ferrari qui a des problèmes, mais les choses peuvent changer en un instant et ça reste un sport très technique."

"Red Bull a le plus souvent les choses sous contrôle, et ce grâce à la compétence de leur personnel et à leur expérience. Mais nous ne devons pas célébrer trop vite, la saison est encore longue."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos