Formule 1

‘Je ne veux plus revivre une course comme ça’ : Ocon raconte son week-end cauchemar

Mais il pense que la Renault a du potentiel

Recherche

Par A. Combralier

21 juillet 2020 - 12:26
‘Je ne veux plus revivre une course (...)

14e des qualifications comme en course, Esteban Ocon a été transparent le week-end dernier en Hongrie. Et lui-même ne s’en cachait pas, juste après l’arrivée, à la radio, en s’adressant de manière crue à son équipe : « C’était un week-end horrible les gars, nous devons bien l’examiner. Je ne veux plus jamais connaître une course comme ça. »

Il y a eu tout d’abord la stratégie manquée en qualifications…

« Je ne suis pas content de la façon dont les choses se sont passées, vraiment. Il y a deux ou trois choses. Bien sûr, l’équilibre de la voiture n’était pas très solide, je n’étais pas content de la façon dont la voiture se comportait. C’était un peu difficile de faire un tour propre. Ce n’était pas facile. Il y avait donc un peu plus de potentiel que nous aurions pu débloquer si nous avions eu le bon équilibre. »

« L’autre chose, c’est que la stratégie ne nous a pas rendu la vie facile. La qualification lors du premier relais, en médiums, en Q2, a rendu difficile, pour le run suivant, le simple fait de réaliser un bon tour. Il est important, lors des qualifications, d’avoir une bonne cohérence entre les runs et une bonne amélioration entre eux et ce n’est pas ce que nous avions. Cela a rendu difficile le tout. »

La stratégie a été aussi manquée en course pour Esteban Ocon, qui a notamment perdu beaucoup de temps en ne passant pas les slicks assez tôt. Il rejoignit la piste alors en 16e position... loin du top 10.

Derrière Kimi Räikkönen et Daniil Kvyat, Esteban Ocon a alors perdu un temps précieux. Mais ne pouvait-il pas doubler ?

« A partir de là, parce que le rythme est si proche entre les voitures, il était difficile de revenir. On était un peu bloqué. »

Mais le Français reste confiant sur le potentiel de sa Renault...

« Je dirais que nous avons un peu de travail à faire sur ce point, sur la constance de la voiture. Il semble que nous ayons parfois du mal à nous concentrer sur le rapport entre performance et réglages. Donc, oui, c’est aussi un domaine sur lequel nous devons travailler. »

« Je veux dire que ce n’est pas parce que nous ne nous sommes pas bien qualifiés que la voiture n’est pas performante. »

« Si nous avions exploité toutes les possibilités de la voiture et que nous nous étions donnés à 100 %, je pense qu’il y avait une chance de passer définitivement en Q3, c’est mon opinion, et il y aura aussi des choses à venir dans les prochaines courses. »

« La course au développement est donc toujours en cours. Il est encore tôt - il est tard, mais il est encore tôt dans la saison - donc je pense qu’il y a encore beaucoup de choses à faire, et c’est loin d’être fini. »

Renault devrait d’ailleurs apporter des évolutions très attendues pour les deux courses à Silverstone : de quoi remonter dans le peloton selon Esteban Ocon ?

« J’espère juste que ça va apporter une performance globale. Je ne sais pas exactement ce qui va se passer. »

« Je n’ai pas été très au courant de ce qui allait arriver, mais je sais que cela devrait apporter un peu plus de performance sur des pistes comme celles qui arrivent, où il va être très important d’avoir ces pièces. »

« Nous avons un domaine précis sur lequel nous devons travailler. Je ne vais pas entrer dans les détails, mais nous savons où améliorer la voiture. J’espère que cela va aider à résoudre les problèmes que nous avons. Nous verrons bien. »

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less