Formule 1

‘Je me sens désolé pour quiconque sera ton pilote dans le futur’ : Hamilton recadre fermement Verstappen

Après les propos du Néerlandais

Recherche

Par Alexandre C.

29 novembre 2020 - 22:58
‘Je me sens désolé pour quiconque sera (...)

Max Verstappen a pu choquer en conférence de presse, ce dimanche à Bahreïn. Le pilote Red Bull, quand on lui demande s’il a hésité à reprendre la course, suite à l’incident ayant impliqué Romain Grosjean, a répondu de la manière la plus insensible qui soit…

« Je ne vois pas pourquoi on ne voudrait pas courir. Si j’étais directeur d’équipe, je le virerais de sa place. Si le gars ne voulait pas courir et que j’étais le directeur, je lui dirais ’eh bien tu ne t’assiéras plus jamais dans la voiture. »

Présent à ses côtés en conférence de presse, Lewis Hamilton lui a alors vertement répondu…

« J’espère que tu ne sera pas mon directeur d’écurie… »

Et Max Verstappen de répliquer : « J’espère que je ne serai jamais directeur d’écurie de toute façon. »

Lewis Hamilton a alors insisté : « Je suis désolé, je me sens désolé pour quiconque sera ton pilote dans le futur. »

A 35 ans, Lewis Hamilton, que l’on sent ainsi très sensible à la question de la sécurité (plus que Max Verstappen…) a déjà presque tous les records de F1 en poche et n’a plus rien à prouver. Lorsqu’il voit un tel incident arriver en course, ne se demande-t-il pas : est-ce que j’ai encore besoin de courir ? N’a-t-il jamais pensé à arrêter au vu du danger ?

La question lui a été posée en conférence de presse, et voici comment le pilote Mercedes a répondu…

« Je mentirais si je disais non, bien sûr, vous pensez qu’il est si important de continuer à respecter le sport et les dangers qui sont là. Je cours depuis 27 ans et je l’ai vu depuis mon enfance jusqu’à ce qui est arrivé à Jules. À neuf ans, j’ai vu un enfant mourir le jour même où j’ai gagné une course et j’ai donc toujours été conscient des dangers et des risques que je prends et, bien sûr, comme on le voit plus tard dans la vie, je dirais que vous vous posez probablement plus de questions que peut-être lorsque j’avais une vingtaine d’années. »

« Et je pense aussi à Romain, je me disais : Bon sang, il a une femme et des enfants, et c’est quelque chose à laquelle il devra certainement réfléchir sérieusement, parce que c’est un privilège de pouvoir faire ce que nous faisons, mais il y a aussi tellement de vie et tellement d’autres choses à faire au-delà. Mais comme je l’ai dit, nous avons vu quelque chose d’assez... c’était énorme cet accident et la sécurité nous rappelle certainement l’excellent travail qui a été fait mais il faut en faire plus pour que nous puissions continuer à y travailler. Je n’ai aucune crainte, donc je suis sûr que pour nous tous, nous allons juste revenir et faire ce que nous faisons, mais oui. Je ne pense pas à m’arrêter à cause de cela, non. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less