James Key ne voulait pas être mêlé aux discussions entre Norris et Red Bull

L’ingénieur a dû faire son préavis avant de rejoindre McLaren en 2019

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 juin 2022 - 17:29
James Key ne voulait pas être mêlé (...)

Lorsque James Key a quitté AlphaTauri, à l’époque Toro Rosso, pour rejoindre McLaren F1, Helmut Marko a eu une idée. Selon l’Autrichien, il était possible pour Red Bull de laisser partir son ingénieur, à condition que McLaren accepte de céder Lando Norris.

C’était en 2019, et le Britannique disputait sa première saison en Formule 1. McLaren n’a pas accepté et Key a dû respecter un préavis, ce qu’il n’a pas apprécié à titre personnel, bien que la décision était la bonne pour l’équipe de Woking.

"Je pense que je suis resté en dehors de ça. Je les ai laissé négocier. C’est la seule fois que j’ai eu un congé de préavis et c’était probablement les six mois les plus stressants que j’ai jamais eus !" a déclaré Key.

Il reconnait avoir eu du mal à tuer le temps pendant ses mois d’inactivité, et explique qu’il pensait très souvent à la F1 : "J’ai juste fait toutes les tâches ménagères que je n’avais pas faites pendant les 20 dernières années !"

"Mais je pense que non, parce que vous anticipez, vous pensez ’je rate des choses maintenant parce que je ne suis pas impliqué dans le sport’. On se demande ce qui se passe et on se dit ’j’ai besoin de revenir, j’ai besoin de continuer à faire des choses’."

"L’esprit ne fait qu’anticiper et c’est assez frustrant. Et vous attendez en quelque sorte de passer à l’action et de relever le défi que vous avez à relever. Donc en fait, ce n’était pas du tout une période de détente. Mais oui, tout s’est arrangé à la fin et je suis arrivé."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos