Formule 1

‘J’y crois’ : Bottas pour empêcher Hamilton d’égaler Schumacher à Sotchi

Sur un circuit où il est en confiance

Recherche

Par Alexandre C.

24 septembre 2020 - 19:16
‘J’y crois’ : Bottas pour empêcher (...)

Valtteri Bottas a remporté le premier Grand Prix de cette saison en Autriche… et depuis, court toujours après sa seconde victoire. Alors qu’il compte 55 points de retard au championnat sur Lewis Hamilton, l’occasion serait belle de s’imposer ce week-end, à Sotchi, sur le tracé de sa première victoire en 2017.

C’est donc un Valtteri Bottas assez confiant qui se sera montré dans le paddock de Sotchi, même s’il est conscient de l’écart – du gouffre – existant aujourd’hui au championnat.

« C’est sûr que ça fait mal, surtout quand on rate la pole de si peu, mais j’ai aussi été de l’autre côté, en obtenant la pole de quelques centièmes ou même millièmes, alors... C’était assez proche en termes de rythme entre Lewis et moi. »

« Il s’agit juste de tout faire pour que dans les sessions où ça compte vraiment, je pousse vraiment vraiment fort… »

« J’essaie d’atteindre la perfection mais, évidemment, Lewis a eu le dessus, mais par de petites marges. Comme je l’ai dit après la dernière course, ce n’est qu’une question de temps avant que ces choses ne s’emboîtent et que je n’obtienne ces poles et ne gagne à nouveau. J’y crois, donc je vais continuer à faire ce que je fais maintenant et essayer d’être meilleur qu’il y a deux semaines. »

Pour faire la différence face à Lewis Hamilton, en course au Mugello, Valtteri Bottas avait justement demandé une stratégie différente de celle de son coéquipier... ce que Mercedes n’avait finalement pas fait. Cependant le drapeau rouge est venu perturber ses plans, et Valtteri Bottas n’en veut donc pas aux siens.

« Je pense que, dans ce processus, c’était la meilleure chance pour moi de gagner la course. Ce que j’ai ressenti lors de ce premier relais, en suivant Lewis, avec la même voiture, avec les mêmes pneus, à moins qu’il ne commette une erreur, ce qu’il fait rarement, c’est qu’il allait être impossible de dépasser et même de se rapprocher assez pour tenter un dépassement. »

« J’ai donc essayé de choisir l’autre gomme, afin de me donner une chance plus tard dans le relais, par rapport à lui. Mais il est évident qu’au fur et à mesure que les choses avançaient, je n’ai pas eu la possibilité de passer sur le pneu opposé. À cause du drapeau rouge, tout ce que nous voulions, c’était d’avoir le meilleur pneu, de défendre la position et de ne pas trop risquer. »

« Mais je chercherai toujours des moyens de gagner la course si je suis derrière et parfois, c’est en prenant l’autre pneu que l’on peut y arriver. J’essaierai toujours. »

Sur les terres de sa première victoire, le Finlandais a donc un surcroît de confiance...

« C’est une course avec de bons souvenirs, c’est certain. »

« La première [victoire] est toujours assez spéciale, et vous n’oubliez jamais cela, et toujours de bons souvenirs d’ici - en fait, depuis le début, quand nous avons commencé à courir ici [en 2014], c’est normalement une course assez forte pour moi, même avec Williams. C’est une bonne piste. »

Mais son coéquipier Lewis Hamilton aura à cœur de s’imposer, puisqu’en cas de succès il pourrait rejoindre les 91 victoires de Michael Schumacher...

« De toute évidence, il s’agit de gros chiffres. Bien sûr, pour un enfant qui regarde Michael et tous les grands héros de ce sport, c’est important. Mais évidemment, je vais essayer de faire en sorte que cela n’arrive pas ce week-end. Je suis ici pour gagner. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less